Je possède chez moi un Google Home depuis sa sortie. Aujourd’hui, j’ai trouvé son parfait compagnon : il s’agit du JBL Playlist, une enceinte connectée, compatible Spotify Connect, Chromecast audio, mais aussi qui fonctionne sur du bluetooth. Cette enceinte déchire, et je vais vous expliquer pourquoi !

Fiche technique de la JBL Playlist

Avant de commencer ce test, je vous encourage à jeter un oeil aux autres produits JBL que j’ai pu tester par le passé : il se trouve que c’est une de mes marques préférée en terme d’audio, car elle propose souvent une bonne qualité d’écoute, et des fonctions qui essaient de se démarquer de la concurrence.

Comme je le disais dans mon intro, cette enceinte JBL est une enceinte connectée puissante (2x15W). Elle est évidemment bluetooth (version 4.2), comme toutes les enceintes connectées du moment ; à cela s’ajoute une connectivité wifi (elle se connectera donc à votre wifi) compatible Spotify Connect & Google Cast (Chromecast). Et comme tout bonne enceinte qui se respecte, elle a aussi une entrée analogique jack 3.5, pour ceux qui ont encore des baladeurs et connectiques filaires.

Elle existe aujourd’hui en 3 couleurs (bleu, noir, blanc), et personnellement la noire fut celle qui m’a fait tout de suite de l’oeil.

Déballage

Passons tout de suite au déballage de la petite JBL Playlist :

On retrouve un packaging typique de la marque, c’est pas une boite de grande qualité, mais c’est pas si mal non plus !

On découvre donc l’enceinte, une sorte de très gros galet, léger, et en plastique majoritairement. La face avant est recouverte d’un tissus résistant, une sorte de mesh nylon. Très doux au touché, j’espère juste qu’il sera résistant et ne prendra pas la poussière !

Sur le dessus de la JBL Playlist, on retrouve plusieurs boutons ; le bouton d’appairage et power sont d’ailleurs rétro-éclairés afin d’indiquer le statut de l’enceinte.

A l’arrière, une petite touche métallique : un radiateur passif de grave, qui bougera à chaque gros « boom », ça me fait penser aux haut parleurs passifs de la JBL Xtrem.

Le dessous de l’enceinte laisse découvrir la connectique : Audio In (jack), reset & alimentation. Rien de plus.

A noter que la petite bande orange est en caoutchouc antidérapant. Pratique pour éviter que l’enceinte ne se déplace toute seule lorsqu’on met le volume sonore à fond !!

Dans la boite, les câbles de connexion complètent cette unboxing. Rien à signaler de bien intéressant…

Qualité sonore

On arrive maintenant au critère le plus important de ces enceintes… Pour moins de 180€, est ce qu’elles sonnent bien ? A qui cette JBL Playlist s’adresse-t-elle ?

Et bien je vais pas aller pas plusieurs chemins pour vous dire que cette enceinte est très bonne ; ma première écoute, basée sur une playlist Spotify colorées, à base de tubes latinos & rythmés, fut excellente. L’enceinte est parfaitement capable de reproduire les aigus & médiums, les voix reste parfaitement audibles au milieu des rythmes endiablés.

Sur d’autres musiques bien plus violentes pour mes tympans (une petite playlist Linkin Park & co.), le rendu est encore une fois très très bon, avec une belle capacité à laisser de la place à tous les instruments ; le spectre est plutôt large et l’enceinte reste très correcte à tous les niveaux. Pour info, elle est capable de gérer le 24bit / 96khz en mode wifi (Spotify Connect / Chromecast) !

J’ai trouvé l’enceinte très neutre sur ces genres de musiques, avec un équilibre intéressant du coté des graves. Certes, elle n’est pas capable de retranscrire des basses ultra puissantes (sa taille est plutot compacte) mais cela reste aussi bien, voir meilleur que toutes les enceintes bluetooth que j’ai pu écouter jusqu’à présent. Merci le radiateur passif !

Aucune distorsion n’est audible à niveau sonore « raisonnable », j’adore. On peut donc monter « très fort » le son, sans que cela ne commence à être désagréable. Attention cependant, la grande proximité des 2 hauts parleurs frontaux font qu’il est pas si facile de distinguer une large scène stéréo.

Je ne l’ai pas vraiment utilisée en bluetooth, mais je n’ai rien noté de bien particulier. Il faudra juste privilégier le wifi pour avoir la meilleur qualité sonore possible avec cette JBL Playlist.

Évidemment, pour le tarif proposée, cette JBL Playlist ne s’adresse pas aux plus fins mélomanes qui dépenseront sûrement quelques milliers d’euros dans un système audio professionnel, mais clairement cette Playlist sera clairement concurrentielle face à des enceintes du même calibre chez Sonos & compagnie.

Les fonctions connectées

Cette JBL Playlist est connectée aux services Spotify (via Spotify Connect) mais aussi compatible Chromecast (Google Cast). C’est clairement ce qui en fait sa force d’après moi.

L’appairage se fait tout en douceur, en passant par l’application Google Home (iOS & Android) et qui permet de réaliser le lien entre votre routeur wifi & cette JBL Playlist. Une fois l’appairage réalisé, le petit logo « wifi » en façade indiquera la qualité de réception du signal. Malin.

L’app laisse très peu de choix de configuration (principalement le réseau wifi, en 2.4 ou 5.2 gHz). C’est rapide à mettre en oeuvre et très facile même pour le commun des mortels.

Une fois cet appairage effectué, il suffit plus que de profiter du son… la JBL Playlist apparaitra directement dans l’interface de Spotify. Aucunement besoin d’allumer l’enceinte, elle est toujours en veille et démarrera en 1 clic ! Pratique ! Et un réglage du volume est accessible en bas de la fenêtre de connexion. Et petite astuce, un clic sur le bouton lecture lancera la dernière playlist écoutée sur Spotify !

Pour les users qui ne sont pas très « Spofity », il sera aussi possible de passer par ChromeCast / Google Cast et ceci dans la majorité des apps. Pour cela, il faut cliquer sur le bouton « cast » présent souvent en haut à droite des apps compatibles et choisir ensuite JBL Playlist. Encore une fois ça ça marche en 1 clic, sans besoin d’intervention sur l’enceinte.

Ensuite, les boutons de volume du téléphone vont piloter le volume de l’enceinte. Il est aussi possible d’accéder au réglage du volume via l’app Google Home.

Comme tous les appareils qui intègrent un Chromecast audio, il est possible de créer des systèmes multiroom via l’application Google Home. J’ai ainsi créé un groupe qui s’appelle « Maison » et qui comporte l’ensemble de mes appareils Chromecast. Ainsi le matin je le lève, lance la musique dans ce groupe et je profite de ma musique sans interruption dans la salle de bain, puis dans la cuisine, salon, et même le soir dans le bureau. Pratique. Et en 1 clic. Chaque volume est modifiable indépendamment (pour s’adapter aux préférences de chacun ou à la puissance des appareils) et on peut aussi régler le « lag » entre les appareils pour que le son arrive pile au même moment quelque soit le traitement audio effectué.

Clairement cette solution multiroom est une vraie tuerie je trouve, car elle permet de jongler avec les marques, les types d’appareils et de rester relativement ouverte. Par exemple, au milieu de tous ces appareils, j’ai un Google Home, cette JBL Playlist, mais aussi mes enceintes Focal du bureau (via Chromecast Audio), une enceinte Riva dans la salle de bain (via Chromecast Audio), et je pourrai très bien ajouter d’autres éléments plus tard, d’autres marques et ceci de façon transparente. Et ça fonctionne toujours avec Spotity, mes podcasts via Pocket Cast, Google Music… A noter qu’il n’est pas possible de faire de lien entre un Chromecast classique ou une Android TV, qui sont dédiés plutôt à la vidéo.

Bref, ça fait donc un super système multiroom… Et branché sur Google Home ! Je peux donc utiliser les fonctions spécifiques à Google Home pour envoyer de la musique sur cette JBL Playlist ; à noter qu’elle est largement meilleure en qualité sonore et en puissance que la Google Home (déjà bien sympa au niveau son). Ce sera donc un excellent complément !

Conclusion

Pour conclure, vous l’avez compris, un excellent rendu sonore, des fonctions connectées intéressantes, une facilité de mise en oeuvre, et nous voila avec une très bonne enceinte connectée pour ce prix (moins de 180€). Le combo Spotify Connect/Chromecast la rend compatible avec de nombreux services et OS (iOS & Android) et permettra d’intégrer cette JBL Playlist avec d’autres appareils audio. Personnellement, je me demande si je vais pas m’en prendre une seconde pour gérer la musique à l’étage ! Et avec Google Home ou Home Mini, c’est génial !! Bref, c’est mon gros coup de coeur de cette fin d’année, et c’est surement l’idée cadeau que je recommanderai en priorité cette année !!!

Join the discussion 9 Comments

  • […] de Perrin Lamb passe parfaitement bien. J’en profite pour faire une petite comparaison avec ma génialissime JBL Playlist que j’ai depuis plusieurs mois et que j’adore au niveau qualité sonore. La Playlist est […]

  • sebkodva dit :

    Bonjour,
    concernant les services de streaming Spotify, Google Music,… est il necessaire d’avoir un compte premium (payant) ou est ce que cela fonctionne aussi avec les comptes gratuits?
    Merci

  • jordan NOTO dit :

    Bonjour,
    Votre test est très intéressant
    Je suis depuis quelques semaines en pleine recherche pour concevoir mon multiroom et la solution google a l’air d’être un bon compromis mais il manque trop d’information pour investir dedans a fond sachant que j’ai 11 zones a sonoriser !
    Donc voila mon gros problème : j’ai acheté un chromecast pour la télé et un audio. Mon idée est de mettre soi des barre de son soit des enceintes actives du style justement de ces enceintes bluetooth suivant donc les pièces. J’ai chez moi une barre de son et je voulais donc tester ca mais la, grosse surprise, la lecture se fait mais le chromecast audio ne démarre pas du tout la barre de son !! Est-ce pareil sur toutes les enceintes ? C’est pour moi presque intolérable de devoir allumer les zones une par une avant de pouvoir les utiliser, surtout qu’elles se mettent toute seule en veille après une certaine durée..
    J’espère trouver la solution parce que le système est vraiment prenant !

  • […] donc une JBL Playlist dans la cuisine / salon, une Riva Arena dans le salon, un Google Home pour piloter tout ça aussi […]

  • Tal dit :

    Je ne comprends pas. Je viens de recevoir ma jbl playliste. Superbe et bon son mais qd je lui dis « okay googke » rien ne se passe et il ne fonctionne QUE avec spotifiy???? Car à la voix je ne peux pas lancer une playlist deezer. Et donc il me faut coupler mon galet google+la jbl ? Moi en achetant la jbl, je croyais q les mm possibilité du galet google home était comprise dans la jbl… cest compliqué je trouve. Je voulais q la jbl soit fonctionnelle comme le galet ( dont le son est pourrie et donc insupportable) pour pouvoir avoir tout en un seul objet.

    • Niko C dit :

      Oui tu as bien lu : la Playlist est a un chromecast intégré, mais ce n’est qu’un complément pour Google Home ; l’assistant n’est pas intégré.
      Tu peux l’utiliser avec Deeezer, Spotify, Google Music, bluetooth, mais pour l’assistant vocal, il faudra en définir un par défaut. Je t’invite à regarder l’aide dans Google Home ou des tutos sur le net.
      Des enceintes avec Google Assistant existent, Google Home par exemple, un autre modèle aussi chez Sony, et d’autres références arriveront dans un futur proche.

  • […] Niko C dans JBL Playlist : enceinte multiroom & excellent complément de Google Home […]

  • Romain dit :

    Bonjour et merci pour cet article super clair et complet. C’est d’ailleurs un des seuls qui répond clairement à une de mes interrogations : est-ce que la lecture depuis mon téléphone permet d’allumer l’enceinte directement, sans devoir le faire manuellement sur chaque enceinte de mon système mutli-room. Je comprends que oui, et ça c’est top !
    Une question : si tout ceci est compatible google home, ça veut dire que je peux utiliser les commandes vocales et mettre en route ma playlist préférée sur toutes les enceintes d’un simple « Ok Google, balance ma playslit préférée dans la maison  » ??

    Merci d’avance,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :