Certains l’ont remarqué dans mon article Setup 2020, je suis en train de faire des tests audio et d’expérimenter des nouvelles choses… Je vais vous raconter ça dans ce billet de blog dédié à mes recherches vers l’écoute de musique Hi-Res.

La source musicale Hi-Res

Le point de départ de ma réflexion est la mise à disposition récemment de fichiers « master » sur les services de streaming grand public. Qobuz, mais aussi Tidal proposent pour quelques euros de plus une qualité musicale suppérieure à celle qu’on trouve sur les services Spotify, Deezer, Apple Music, avec leur fameux 320 kbit/s. J’ai pris un abonnement chez Tidal , celui justement qui propose de la qualité « hifi » avec certains morceaux disponibles maintenant en qualité Master (je cite Tidal : Fichiers authentifiés du processus de mastering. Qualité studio. Clarté et profondeur inégalées. Le MQA est authentifié par les artistes eux-mêmes.).

La qualité Tidal Masters est disponible via l’app desktop mais aussi sur les appareils mobiles iOS & Android. On peut l’activer en streaming wifi, streaming mobile ; Tidal permet aussi de télécharger la musique en local sur la machine dans cette fameuse qualité Master. Pratique, c’est ce que j’attendais depuis quelques temps de la part de Spotify & Apple Music. Ca viendra peut être bientôt chez eux ?

Avec cet abonnement Tidal Hifi, je règle la première brique de ma réflexion: de la musique en qualité Hifi, meilleure que le streaming musical « mp3 », et ça me permet aussi de ne pas avoir à télécharger en FLAC/ALAC toute ma bibliothèque. Au passage, j’ai utilisé le service Soundiiz pour migrer mes playlistes principales de Spotify vers Tidal. Et ça marche sans trop de problèmes 🙂

Le casque

Deuxième point de la réflexion : le moyen d’écoute. C’est bien beau d’avoir une qualité Hi-Res (ou Hifi) mais si le son sort d’un casque bluetooth classique, incapable de faire passer un débit suffisant, cela ne sert à rien. La majorité des casques « Apple » (Apple & Beats), mais aussi Jabra, Bose… n’ont pas de capacité Hi-Res, du fait qu’ils n’utilisent pas de protocole supporté (type AptX-HD, LDAC, etc)… et de toute façon les appareils mobiles Apple ne supportent pas non plus ces standards sans fils ; chez Apple on reste sur du AAC / SBC only. Donc, pour écouter de la musique de qualité, en mobilité, il va falloir passer par un nouveau baladeur / nouveau casque, ou… retourner sur du casque filaire. En effet sur de l’analogique, pas de limitation de débit, on enlève un intermédiaire.

Passer sur un casque filaire donc…. C’est ce que j’ai fait, via un petit casque dont tout le monde parle depuis des années. Un casque Audio-Technica de monitoring, au rapport qualité / prix très bon, d’après les tests. Il s’agit du Audio-Technica ATH-M50X , qui se trouve régulièrement sur Amazon pour moins de 130 euros. Pour ce prix, on a un casque très confortable, livré avec boite de rangement, plusieurs fils et embouts et qui propose un son très clair et détaillé. Il n’est pas une référence coté neutralité, mais il se débrouille très bien pour le prix…

Après quelques semaines d’utilisation de ce casque face à mes autres casques Jabra, Beats, Bose… je peux dire que la différence sonore entre du bluetooth AAC & du filaire, ça s’entend clairement. Les sons sont plus cristallins, mieux définis sur les mediums et on entend un peu mieux les accroches des basses et des rythmes graves. Ce n’est pas le jour & la nuit, mais la différence se fait sentir quand même.

Pour écouter sur iPhone & iPad Mini, j’utilise un petit adapteur lightning / jack 3.5mm d’Apple, qui est assez surprenant de qualité ; il s’agit d’un DAC en fait, et ça me permet d’introduire le chapitre suivant : le besoin d’avoir un convertisseur Digital > Analog de qualité. En effet, les fichiers audio sont maintenant numériques (des MP3 etc…) et le casque étant un appareil analogique, il est nécessaire de convertir tout ça, proprement.

Le DAC

Une autre brique à l’édifice, le DAC (Digital Analog Converter) est un dispositif déjà présent dans une majorité de vos appareils. Comme je le disais plus haut c’est ce qui fait la conversion entre un signal numérique (comme un fichier mp3…) et le signal électrique, qui ira exciter les aimants présents dans les hauts parleurs des casques ou enceintes… C’est un élément clé dans la chaine de la qualité audio… En général, on n’utilise pas le DAC intégré dans nos ordinateurs portables ou fixe pour écouter de la musique Hi-Res, car ils sont jugés comme étant mauvais voir juste passables.

Pour ma part, j’ai ressorti de mes cartons un petit DAC compact, l’Audioengine D1 , branché sur un des ports USBs de mon Mac Mini M1. Ce petit DAC va me permettre d’améliorer un petit peu le signal sonore (et sa puissance) vers mon casque Audio-Technica ATH-M50X. Ce DAC permet aussi de piloter des petites enceintes actives (via RCA) et accepte 2 entrées : une connexion USB (celle que j’utilise la majorité du temps) mais aussi une entrée optique « toshlink » qui peut être utile si on a un autre périphérique à brancher (une platine vinyl, un chromecast audio etc…).

Mon avis sur l’utilisation de ce DAC Audioengine est un peu mitigé: j’ai « l’impression » que ça apporte quelque chose, mais ce n’est clairement pas l’effet wahou escompté. La puissance est là, le son est clairement très bon, mais la différence avec une sortie 3.5mm d’un mac est mesurée, avec mon casque Audio-Technica ATH-M50X. Rien de foufou, on est juste dans quelques % d’amélioration.

Les enceintes sur le bureau

Mon lieu privilégié pour écouter de la musique, c’est mon bureau. Et encore plus en ce moment de confinement… Je passe pas mal d’heure à télétravailler mais cette pièce aussi est destinée aux loisirs les soirs & weekends, lorsque je retouche mes photos, ou que je regarde quelques vidéos youtube. Je passe aussi un temps important à lire & à écouter de la musique confortablement installé dans mon fauteuil relaxant et donc j’ai choisi d’avoir un système audio pas déconnant, branché sur mon ordinateur Mac.

J’avais le choix entre plusieurs solutions, du kit 2.1 logitech aux enceintes de gamers par Creative… j’ai choisi des enceintes de monitoring. Et vous me direz : « c’est quoi ça ??? » et bien pour faire simple ce sont des petites enceintes, qui permettent aux monteurs, musiciens, ingénieurs du son d’avoir une restitution la plus fidèle coté son. Ce sont en général de petites enceintes actives (avec une ampli intégré) et qui ne proposent pas de puissance démesurée (pas besoin de gros son… mais un son juste). Le kit que j’ai choisi est un très bon compromis entre taille et puissance, et dans un prix « mesuré » : il s’agit d’un kit Audioengine A2+. Elles sont minuscules et donc iront parfaitement sur mon bureau. Elles sont actives, donc déjà amplifiées, et surtout elles ont une connectivité bluetooth AptX et se branchent directement en USB sur mon Mac (elles ont donc un DAC intégré).

Après quelques jours d’utilisation, je suis ultra content de ces petites enceintes au look canon : elles sont ultra détaillées, et propre coté son, mais elles proposent une puissance inattendue pour ce format (60W annoncés !). Elles sont 24 bits et comportent un grand nombre d’entées et de sorties (en gros vous allez pouvoir les brancher sur n’importe quoi, de la platine vinyle, à votre smartphone en jack 3.5 à même une platine / ampli multimédia). C’est mon coup de coeur en ce début d’année 2021 !

Moi & la musique Hi-Res – La suite ?

Pour le moment le bilan est contrasté pour moi : certains de mes achats ont clairement élevé le niveau coté qualité audio, d’autres un peu moins… Si je devais citer quels sont les appareils qui m’ont fait le plus d’effet waouh, ce serait les enceintes Audioengine A2+ pour leur son cristallin dans un format ultra compact, ou ce super casque Audiotechnica filaire. Je met ensuite le service Tindal Master et ce DAC Audioengine D1, qui ont améliorés très légèrement mon écoute.

Il faut aussi se rappeler que pour l’audio, on a affaire à une chaine de service & de produits : si l’un d’eux est mauvais l’ensemble du résultat sera pénalisé. Et inversement, pour gagner quelques % en qualité, il faut considérer l’ensemble de cette chaine. La cohérence entre les éléments est importante : par exemple, écouter de la musique « HIFI » master ou FLAC dans un casque bluetooth classique n’a pas vraiment de sens.

J’estime donc que, pour le moment, mes choix sont plutôt cohérents : un DAC d’entrée de gamme, un casque filaire à un prix raisonnable mais d’une qualité prouvée, un service de streaming musical qui propose une qualité CD & Hi Res, et mes oreilles apprécient déjà. Par contre, est ce que les euros dépensés jusqu’à là valent la peine ? De mon point de vue, oui, mais ce n’est pas sûr que le constat soit le même pour tous.

Et maintenant, quelle est la suite de mes expérimentations ? En vrac, ça pourrait être :

  • Investir dans un DAC de meilleure qualité, pour évaluer l’impact sur l’écoute au casque (quitte à le renvoyer s’il ne me convient pas ?) . Je pourrais aussi ressortir un vieux DAC que j’avais acheté pour mon RPI histoire de tester ça…
  • Télécharger de la vraie musique Hi-Res (FLAC 24bits etc…), et passer par un logiciel spécialisé pour écouter de la musique sur mon Mac ?
  • Tester Qobuz et sa qualité haute définition, afin de comparer ça à Tindal Master ?
  • Passer sur Audirvana Plus, comme l’ont suggérés certains d’entre vous ? (seul moyen d’avoir du 24 bits 96khz avec mon petit DAC D1)

Et vous ? Quelle est votre approche de la musique Hi-Res ? Quelles sont vos conclusions de vos tests ? Je suis très curieux d’avoir vos avis en commentaires !

Join the discussion 4 Comments

  • Tomahmusique dit :

    Bonsoir, après lecture de l’article -très intéressant, car je suis dans la même démarche- je m’en demandais comment vous aviez pu obtenir tidal a un tarif intéressant?
    Il y’a aussi un autre service hi-res dont vous ne parlez pas ce est Amazon music…le tarif est assez attractif et j’ai retrouvé un catalogue très important.

  • toleg dit :

    Le Dragonfly cobalt est un peu overkill comme dac, un Red est déjà très bien pour un casque audiophile entrèe de gamme 🙂

  • KeizerSauze dit :

    Audirvana Plus, peut-être le Dragonfly Cobalt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.