Quelques jours seulement après l’annonce du nouveau Sonos Beam, et après avoir eux le plaisir de tester une petite nouvelle Sonos Roam sur le blog, voici un nouvel entrant dans cet écosystème : l’enceinte IKEA Symfonisk, compatible Sonos, qui se « camoufle » en tableau/cadre déco. Voici le test complet de cet enceinte originale & étonnante.

IKEA s’est associé avec Sonos, depuis quelques années déjà, pour réaliser des enceintes multiroom « originales » et pratiques. On se souvient des modèles « lampe » et « étagère » qui proposent une qualité sonore très intéressante pour un prix contenu… et un look hors du commun. Ikea espère proposer des enceintes qui se fondent au mieux dans un salon, cuisine, chambre.

Le principe de cette nouvelle enceinte Ikea Symfonisk est simple : intégrer une « grosse » enceinte Sonos à l’intérieur d’un joli tableau qu’on pourra disposer facilement dans un salon. Le principe général me plait bien : il est plus facile de faire accepter à Madame une enceinte qui se camoufle facilement dans le salon plutôt qu’un gros pavé très visible et pas forcément en accord avec le reste de la déco.

Voici comment se présente le packaging de cette enceinte IKEA Symfonisk:

On retrouve ici les « codes » IKEA, un emballage minimaliste et recyclable, quelques notices explicatives en 12 000 langues et un câble / transfo pour l’alimentation de l’enceinte (suffisamment long !).

J’ai reçu le modèle « noir » qui présente un look assez passe partout je trouve (et personnellement j’aime bien) ! Elément surprenant : le matériau utilisé pour le cadre n’est pas du papier ou du carton… C’est un tissus fin & aéré, qui permet aux ondes sonores de passer. Vu de loin, ce tissus fait parfaitement illusion et on a vraiment l’impression d’avoir face à nous un cadre de décoration classique.

Au lancement, IKEA propose 2 couleurs (noir ou blanc) par défaut mais très rapidement nous devrions voir apparaitre d’autres designs, soit directement chez IKEA ou bien via des artistes tiers. D’ailleurs, IKEA a eu la « bonne » idée de permettre le changement rapide de la partie décorative de l’enceinte !

Terminons le tour du propriétaire avec la face arrière de cette enceinte IKEA Symfonisk : un petit panneau de commande avec quelques boutons se trouve astucieusement cachés sous une des tranches, un range-câble très malin permet de positionner le cadre soit en paysage, soit en portrait et de n’être jamais vraiment embêté par ce foutu câble d’alimentation: il sera facile de le faire sortir par le coté qui vous arrange… et le cacher comme il faut. A noter qu’une petite LED est présente, et s’allume de différentes couleurs pour indiquer le statut de l’enceinte. Elle reste discrète, donc tout va bien. Et pour terminer, IKEA a encore eu la bonne idée de livrer des petits patins en caoutchouc, qui permettent à l’enceinte d’être proprement posée, sans glisser, quelque soit le niveau sonore (et les vibrations…) !

Il sera aussi possible d’accrocher cette enceinte sur un mur, pour la positionner au meilleur endroit de votre salon. Dans ce cas là attention quand même à l’intégration du fil d’alimentation…

Coté setup de l’enceinte IKEA Symfonisk, on reste sur du très classique et je vous encourage à voir le test complet de la Sonos ROAM pour voir comment fonctionne le premier appairage (en wifi). Par contre, cette enceinte IKEA Symfonisk propose un calibrage True Play (avec iPhone) qui permet de régler finement l’enceinte en fonction de la géométrie et des caractéristiques de votre salon: en gros le micro de l’iphone sera utilisé pour capter les sons de l’enceinte pendant le process de calibrage… et l’enceinte ajustera le son en conséquence. J’ai trouvé le process simple et efficace, comme toujours avec les produits Sonos.

Cette enceinte IKEA Symfonisk s’est donc ajoutée facilement dans mon setup domicile et a vite trouvé une place adaptée sur un meuble du salon. J’ai pu tout de suite lancer mes playlists préférées venant de Spotify, Tidal & Apple Music sans aucun souci (d’autres services sont disponibles comme Deezer, ou même des radios Sonos… il y en a pour tous les goûts musicaux !). On peut juste regretter que Sonos n’a pas (encore?) intégré la musique hi-res dans ses appareils.

Si on s’arrête quelques secondes sur la technique proposée par cette enceinte, on peut noter qu’elle comporte 1 woofer & un twitter l’un sous l’autre. En terme de dimension, on a ici du matériel très proche de la Sonos One. Ensuite une sorte de caisse de résonance et un event va proposer des basses puissantes et inhabituelles pour un produit aussi « plat ».

Cette IKEA Symfonisk proposera donc un son mono lorsqu’elle est montée seule. Si vous achetez un deuxième exemplaire, elle pourra fonctionner en stéréo (et en option vous pouvez même choisir de les installer en chaine, sur la même prise électrique. Pratique), voir même en enceintes surround si vous avez une installation Sonos conséquence (Sonos ARC ou Beam…). Personnellement, j’ai réalisé les tests suivant avec une seule enceinte, puis je l’ai complétée avec la Sonos ROAM positionnée à l’autre bout du salon, afin de constater l’intégration de cette enceinte IKEA Symfonisk dans l’écosystème Sonos.

Mes playlists de tests sont toujours les mêmes, ça me permet de faire des comparatifs plus précis je trouve, et vous pouvez retrouver un article concernant ces playlists ici.

Ma première écoute fut un peu curieuse et exploratoire, car je ne savais pas à quoi m’attendre. Les produits Sonos testé précédemment m’avait tous bien enchanté, je partais quand même avec une opinion positive. J’ai commencé avec un Walk On the Wild Side, de Lou Reed, histoire de voir un peu comment s’en sort cette enceinte IKEA Symfonisk avec les voix, tonalités basses & quelques percussions: au top. J’enchaine dans le même style avec un All Of Me de John Legend, qui passe parfaitement. J’en profite pour pousser un peu la puissance à 60/70% de son maximum, et l’enceinte Symfonisk s’en sort très bien. Les basses ne sont certes pas impressionnantes de puissantes mais elles sont juste, et aucune saturation se fait entendre. Mieux : les aigus et médiums sont étonnamment définis et facile à distinguer. Sonos a clairement très bien travaillé la maitrise sonore de cette petite enceinte atypique.

Je décide ensuite de changer de style, avec un I Believe de Simian Mobile Disco, bien plus électro. Encore une fois la séparation entre les basses & les « booms », et les voix se fait très bien et tout reste parfaitement clair. Je pousse le volume un peu plus fort, et j’enchaine avec un Ma Cousin en live, de Lomepal ; cette chanson a toujours quelque chose en plus je trouve, et la magie fonctionne toujours avec cette enceinte Ikea Symfonisk : le son est clair, sans être agressif. Je trouve que le terme qui décrie le mieux cette expérience d’écoute est « agréable ». Le son n’est pas le plus puissant que j’ai pu écouter, mais il est juste, il enveloppe bien et l’écoute se fait avec plaisir.

A noter que l’enceinte n’est pas du tout directrice, le son est diffusé largement et sans faille je trouve. En se positionnant à différents de la pièce, je ressent toujours le même plaisir d’écoute.

En rajoutant dans le setup ma petite Sonos ROAM, positionnée à l’autre extrémité du salon, on passe dans un niveau supplémentaire coté puissance sonore. J’en viens presque à me demander si 2 enceintes Sonos ne seraient pas plus puissantes qu’une Google Home Max, réputé pour sa puissance et ses basses… La Sonos ROAM n’ajoute pas trop de basses, mais elle permet de remplir proprement l’espace sonore, et de façon uniforme : aucun lag ni décalage n’est à mentionner entre les 2 enceintes. Le mix Ikea Symfonisk / Sonos fonctionne ici parfaitement !

Ainsi, après quelques semaines (voir mois) d’utilisation de cette enceinte Ikea Symfonisk by Sonos, je peux dire que je suis extrêmement satisfait de la qualité proposée par Ikea : l’enceinte est bien construite, s’intègre facilement dans une salon (c’est plus dur dans une cuisine ou une petite pièce…) et procure un vrai « plaisir » d’écoute avec un son de qualité et juste. Son intégration dans un écosystème Sonos est parfaite, et elle va surement devenir un best seller, étant vendue moins de 180 € chez IKEA….

2 Comments

  • Ll13 dit :

    Ola ! Cette enceinte est’elle compatible avec « airplay » ? Et y’a t’il une possibilité de la fixer au mur et de faire « sortir » le cable d’alim vers le haut de l’enceinte ? Ou de la fixer « a l’envers » (ce qui permettrait de sortie le cable vers le haut) tout ceci dans un soucis d’intégration .. merci et bonne journée….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.