Les montres Android Wear commencent à se multiplier. J’ai possédé la Moto360, j’ai eu en test la LG G Watch R, et maintenant j’ai la Asus ZenWatch au poignet depuis quelques semaines. Voici mon avis sur ce dernier modèle d’Asus, vendu 215€ un peu partout.

Esthétique

611CrxsmZaL._SL1000_

L’Asus ZenWatch est vraiment différente des 2 montres Android Wear que j’ai possédées précédemment car elle n’est… pas ronde. Elle a un écran carré ; jusqu’à présent j’avais toujours dit qu’un écran rond pour une montre c’était quand même vachement mieux mais cette Asus ZenWatch pourrait bien me faire changer d’avis. On verra plus tard pourquoi.

51c9vy5BlJL._SL1000_

Donc un écran carré, mais pas que : il est aussi légèrement courbé, en suivant la courbe du poignet. Plutôt classe.

61uNwXI1UqL._SL1000_

Cette écran est posé sur un châssis en acier inoxydable, chromé, et illustré d’une bande métallique de couleur « or » plutôt classe. Cette couleur or est très proche finalement de la couleur du bracelet cuir fourni avec la montre. J’aime beaucoup cette alliance entre la couleur noir pour l’écran / le chrome pour le châssis / l’or & marron pour le bracelet et le rappel sur le boitier. Pas de bouton visible sur la face avant, on a juste un petit bouton ON/OFF sous le boitier, proche de la prise de recharge…

DSC01252 DSC01251

Au niveau épaisseur, on est plus fin que la Moto 360 et la LG G Watch R, une montre qui sera donc élégante et plutôt discrète à la différence de ces consoeurs. Elle pourra donc facilement être portée dans un contexte professionnel, avec une chemise, costard etc…61h9O0uIxSL._SL1000_Dernier détail de taille : le bracelet en 22mm est d’une très très bonne qualité et possède une boucle à fermeture (et ouverture) rapide : en 1 geste on peut ouvrir le bracelet pour enlever la montre. Gros avantage par rapport au Moto 360 et LG G Watch R, qui étaient vraiment longues à enfiler / enlever (surtout qu’on doit faire ce geste chaque matin & chaque soir, pour la recharge). Pour achever définitivement la Moto 360 : le bracelet de l’Asus ZenWatch est standard et interchangeable avec d’autres bracelet 22mm.

DSC01490

Bref, un très beau bracelet, un boitier élégant, discret, et un écran courbe plutôt intéressant. Seul regret pour ma part : la zone « grise/noire » autour de l’écran est un peu grande par rapport à d’autres montres récentes. Mais on ne peut pas tout avoir.

Specifications

Au niveau des composants, la Asus ZenWatch comporte des éléments classiques : un écran AMOLED en 320 x 320 (densité de 288 pixels par pouces) de bonne qualité, un processeur Snapdragon 400 de chez Qualcomm à 1.2 GHz, 512 Mo de mémoire RAM, 4Go de stockage et une batterie de 370 mAh. On est donc sur du classique comme je le disais.

DSC02143

Elle possède un accéléromètre, gyroscope et boussole, mais aussi un cardiofréquence-mètre, intégré dans le boitier autour de l’écran. Gros manque cependant : absence du capteur de luminosité, qui fonctionne si bien sur la Moto 360 (vous savez celui qui est intégré dans l’écran et qui oblige à avoir une bande noir sur le bas de l’écran Moto 360…). A noter que les autres concurrentes (LG G Watch R…) n’ont pas de capteur de luminosité, comme cette Asus ZenWatch.

DSC02145

Elle fonctionne en bluetooth 4.0 low energy, et tourne sous Android Wear 5.1 (mise à jour réalisée la semaine dernière !). Elle possède donc le dernier système Android Wear du moment, avec un menu complètement re-pensé.

Pour finir, elle est « water resistant », comme toutes les autres montres. Elle résistera aux éclaboussures, transpiration, mais je vous déconseille de vous baigner ou vous doucher avec…

A l’usage au quotidien

DSC02149

Au quotidien, ce qui change vraiment par rapport à la Moto 360, c’est que l’écran est allumé en permanence, et de façon très visible (luminosité assez forte). Pas besoin de bouger le poignet pour faire apparaitre les informations sur l’écran. Ca change quand même pas mal de la Moto 360, qui ne s’allumait pas tout le temps (selon le mouvement du poignet, parfois, elle restait éteinte et il fallait tapoter sur l’écran pour réveiller celle ci). Malgré cet écran allumé tout le temps, on tient 1 journée avec une charge. Je la recharge donc tous les soirs, comme les autres montres. Attention cependant, la charge ne se fait pas aussi facilement qu’avec la Moto 360 : il faut clipser la montre sur une base, non aimantée (et plutôt moche), et le geste est moins facile qu’avec les autres montres.

DSC02141

La mise à jour android 5.1 apporte des fonctionnalités très intéressantes, comme par exemple un launcher d’application directement accessible, un raccourci rapide vers les différents contacts, et les nouveaux gestes « poignet » qui permettent de naviguer dans les notifications en un « twist » de poignet et sans toucher l’écran ! Malin !

DSC02146

Globalement, un écran carré n’est pas une si mauvaise chose, surtout pour afficher du texte : j’ai l’impression que l’aperçu de mes emails ou sms est plus agréable à lire sur la Asus ZenWatch que sur ma Moto 360, ou autre écran rond : en effet, sur un écran rond, il est plus difficile d’afficher des lignes horizontales, surtout sur la partie haute et basse de l’écran…

Donc, cette écran carré nous fait perdre un en note esthétique, mais on gagne sur le coté pratique !DSC02142

Asus a rajouté un certains nombre de petites apps et de watchfaces intéressantes. On trouve par exemple un « find my phone », l’intégration de la plateforme UP de Jawbone, des petites aides à bouger plus au quotidien (par exemple quand je reste immobile trop longtemps, la montre me recommande d’aller faire un tour…), et toutes les watchfaces sont customisable : on peut changer les couleurs, ajouter des infos (nombre de pas, batterie…) ; globalement, Asus a très bien travaillé ses « petits plus » et j’ai l’impression de préférer tout ça à l’intégration des apps Motorola ou LG.

DSC02147

DSC02148

Globalement, elle est ultra fluide et sans bug. L’affichage est plus fluide que sur la Moto 360, c’est évidement. L’écran est parfaitement visible de jour (si on met la luminosité sur une valeur élevée) et le bracelet est ultra confortable. La reconnaissance vocale marche au top, rien à dire. J’adore.

Deux bémols cependant :

– pour la mesure du rythme cardiaque : elle se fait en touchant avec 2 doigts le contour métallique de la montre : il faut donc utiliser ses 2 mains pour le faire, ce qui n’est pas très pratique au global.

– j’observe de temps en temps des déconnection bluetooth. Souvent, le smartphone n’est pas dans ma poche (mais il n’est pas trop loin), ce qui me fait dire que la portée bluetooth n’est pas très grande. Et visiblement, l’Asus ZenWatch n’a pas droit à l’activation de son wifi pour étendre sa portée… Zut.

Conclusion

DSC02144

Après plusieurs semaines d’utilisation de la Asus ZenWatch, je suis conquis. Elle est élégante (plusieurs personnes m’ont dit qu’ils préféraient le look de Asus vis à vis de la Moto 360), rapide et fluide. Quand ma Moto 360 va revenir de réparation,  elle ne reviendra pas à mon poignet et je garde sans problème cette Asus ZenWatch définitivement !

DSC02140

Bref, vous m’avez compris, niveau specs et software, cette montre est top. Et si en plus elle vous plait esthétiquement (les goûts et les couleurs ça ne se discute pas…), et bien il ne faut pas se gêner pour l’acheter ! Vous ne serez vraiment pas déçus !

 

 

 

 

 

  • Shyruko

    Elle est vraiment belle
    Dommage que Wear ne soit toujours pas compatible sur iOS … j’ai pas envie de lâcher l’Iphone mais bon pourquoi pas faire une doublet avec le moto play ou style

    • Moi j’y crois absolument pas à Android Wear sur iOS…

      • Shyruko

        Je partage pour une fois ton pessimisme

%d blogueurs aiment cette page :