On a parfois la chance de tester du matériel assez exceptionnel. Et cette fois-ci, c’est le cas : StudioSport m’a laissé entre les mains un DJI Osmo Mobile, pour que je puisse vous en faire un test poussé. Voici mon avis sur ce stabilisateur pour smartphone !

Présentation & unboxing du DJI Osmo Mobile

Le DJI Osmo Mobile est un outil professionnel, destiné à stabiliser vos vidéos prises à bout de bras avec un smartphone. Il repose sur une technologie qui est déjà présente dans les drones (avec DJI il fallait s’en douter…), qui consiste à utiliser 3 moteurs afin de stabiliser sur les 3 axes une caméra. En gros, votre main et votre bras bougent, mais l’image reste stable, comme si le smartphone était en train de planer tout seul.

Le DJI Osmo Mobile se présente sous la forme d’une boite relativement grande. Le visuel extérieur laisse présager ce qu’on y trouvera, et ça donne vraiment très envie, comme toujours avec les produits DJI.

Lorsqu’on ouvre cette belle boite, on découvre le monstre. Une poignée métallique, renforcée par une mousse dure antidérapante, quelques accessoires et une housse de protection immense et bien adaptée. Un petit câble de charge (au format USB -> jack) est fourni ; il faudra cependant éviter de l’utiliser n’importe où, ici la prise jack est destinée à charger la batterie du DJI Osmo Mobile et pas à faire autre chose. Pas de chargeur secteur fourni, mais ça, ça n’est pas vraiment nouveau. 1 batterie complète le pack livré dans la boite, et elle ressemble un peu à un chargeur de pistolet, on la glissera dans le manche du DJI Osmo Mobile…

Le tout est correctement présenté et emballé, et l’expérience de la découverte du produit laisse une très bonne impression. Si on jette un oeil à cette fameuse poignée, on découvre qu’elle comporte un ensemble de boutons & joystick. Clairement la qualité perçue par cet Osmo Mobile est excellente, les boutons donnent une impression de qualité extrême et l’ergonomie est très bonne dès la première prise en main. On découvre donc sur le coté droit un petit switch qui permet l’allumage, l’extinction & la mise en veille de l’appareil (accompagné d’une LED de couleur rouge ou verte selon le statut), un joystick tout plat qui fait penser à ceux de la PS Vita, très agréable et précis à utiliser, 2 boutons (1 rouge 1 noir) destinés à gérer les photos & vidéos, et une gâchette qui tombe parfaitement sous l’index. Ces commandes sont parfaitement adaptées à l’utilisation qu’on peut faire du DJI Osmo Mobile (juste ce qu’il faut en nombre: pas trop, mais suffisamment pour avoir toutes les commandes principales à portée).

La batterie se glisse dans le manche et le verrouillage est bien franc, pas de risque que la batterie ne glisse en cas de mouvements violents du DJI Osmo Mobile. À noter que DJI propose aussi une molette qui se dévisse et laisse apparaitre un pas de vis standard : super pratique pour poser le DJI Osmo sur un trépied, fixer un accessoire supplémentaire (micro, éclairage…) afin de rentre cet outil encore plus professionnel.

Sur la partie haute, on découvre le système de fixation du smartphone, et les 3 moteurs. Encore une fois, DJI propose ici un produit extrêmement bien fini, en métal noir anodisé (ou peint?), et on sent tout de suite que ce produit est fait pour durer dans le temps. Pour fixer le smartphone, pas de système à ressort qui peut lâcher à la longue, on a ici une grosse molette et un système d’engrenages qui va permettre d’ajuster précisément la largeur du support. J’ai pu tester le système avec un « petit » Galaxy S7 et un « géant » Nexus 6P et les 2 ont été parfaitement tenus par le DJI Osmo Mobile. Attention cependant dans certains cas, il sera nécessaire d’enlever la coque de protection (je pense particulièrement au Nexus 6 qui est extrêmement large).

Pour terminer le réglage, il faudra ensuite régler une molette supplémentaire afin d’équilibrer un peu le smartphone au milieu du dispositif. L’idée est d’avoir le centre de gravité du smartphone le plus proche du centre de rotation des différents moteurs. Une molette rapide permet de trouver instantanément un réglage adapté. Super rapide, super facile à prendre en main, et toujours l’impression d’avoir un produit exceptionnel entre les mains. Attention cependant à un défaut : lorsque le smartphone est installé, il est impossible de le charger : la prise de charge souvent située sur le bas de l’appareil est complètement masquée par le support. Il faudra donc toujours avoir son smartphone bien chargé avant de se lancer dans le tournage de son nouveau film.

L’interface de pilotage du DJI Osmo Mobile

2 modes d’utilisation sont possibles : soit on utilise l’application « classique » de photo & vidéo de son smartphone (Android, iOS, Windows Mobile) et du coup on a un mode simple et efficace d’utilisation de l’appareil, soit on utilise l’application DJI Go (la même qui sert pour piloter drones & autres appareils DJI) sur son smartphone iOS ou Android, afin d’avoir accès à des fonctionnalités plus poussées.

dsc06478

Une fois l’application lancée, l’appairage se fait en bluetooth (c’est économe en énergie !) et on découvre l’interface principale de l’Osmo. Un gros bouton rouge permet de lancer directement l’enregistrement vidéo (on peut aussi déclencher via le bouton sur la poignée), et de régler les différents paramètres de qualité d’image (on est malheureusement limité au 1080p 60fps), la réactivité du tracking, les différents modes de panorama, etc… L’application est très complète et permet des manipulations « pro » au niveau du réglage de l’exposition, verrouillage du focus, etc…

L’application est stable, propre et bien foutue. Les options sont faciles à comprendre, et je n’ai noté aucun ralentissement notable. Attention cependant à une chose : j’ai trouvé que sur mon Galaxy S7, la qualité de sortie des images (photos & vidéos) était inférieure à la qualité obtenue avec l’application classique du Galaxy S7 (qui elle est capable de filmer en 4K). Vous verrez donc dans une des vidéos ci-dessous la différence de qualité entre les films issus de l’application native du téléphone et les films issus de DJI Go. Dommage, espérons que DJI améliorera son application pour arriver à une qualité identique à l’application native de nos téléphones !

Voici un premier résultat des vidéos filmées avec cette machine merveilleuse, pour illustrer son efficacité :

Vous aurez donc pu constater la différence entre une vidéo filmée à bout de bras en courant, et une vidéo filmée à bout de bras avec le DJI Osmo Mobile ! La différence est flagrante !

Une deuxième vidéo illustre bien ce que ça peut donner « en mouvement » (ici sur mon skate, à toute vitesse…). À noter que parfois l’image est issue de la caméra frontale du Galaxy S7, et on constate quelques différences de qualité. La stabilisation est cependant un régal à utiliser :

Les fonctions en plus

La grosse plus-value du DJI Osmo Mobile par rapport à d’autres stabilisateurs du genre, ce sont ses fonctions « intelligentes » issues du monde des drones. En effet DJI a inclus une fonction de tracking intelligent qui va cibler en permanence un élément de l’image (par exemple un visage). Avec le doigt vous sélectionnez une zone de l’image et l’Osmo va traquer cet élément , quitte à faire tourner le smartphone à droite & à gauche, et de haut en bas.

dsc06424

L’utilisation de cette fonction est facile pour n’importe qui, et le résultat est bluffant. Imaginez qu’avec un dispositif pareil vous êtes capable de vous filmer sans avoir besoin d’un caméraman qui vous suit avec la caméra ! Regardez plutôt :

Autres fonctions intéressantes intégrées par DJI : la possibilité de faire des timelapses sympathiques. On définit la durée, le nombre de prises de vues (toutes les 1 sec, 2 secs, etc…), le point de départ et le point d’arrivé, et l’Osmo se charge de respecter tout ça pour générer un super film en accéléré. Il sera donc très facile de capturer un coucher de soleil, tout en faisait un léger déplacement du point de vue (privilégiez un débattement très fin afin d’avoir un rendu au top).

Petites fonctions bonus :

  • En maintenant la gâchette sous l’index on libère complètement le verrouillage du gimbal : le smartphone va pointer toujours vers la même direction (dans la limite des débattements des 3 axes).
  • Un double clic sur la gâchette fait une remise à zéro : le smartphone est positionné horizontalement.
  • Un triple clic sur la gâchette enclenche le mode selfie

Au final, je pense quoi de ce DJI Osmo Mobile ?

Tout d’abord, c’est un très bel engin, aux finitions remarquables et qui procure une sensation de solidité impressionnante. Il est simple d’utilisation, facile à mettre en oeuvre (on installe le téléphone et c’est parti…) et l’efficacité est excellente. Il est vraiment difficile de le mettre en défaut ! Il est possible de l’utiliser sans l’application officielle, ce qui rend l’Osmo compatible avec plein d’appareils (hors iOS et Android), y compris les actions cams ; pour cela, je vous conseille de vous bricoler un support en forme de smartphone dans lequel vous fixerez votre GoPro, et le tour est joué : vous aurez un stabilisateur pour votre GoPro (EDIT : ou acheter ceci, merci Nicolas).

L’efficacité du dispositif est impressionnante et il permet de faire des films beaucoup plus « pro » en tenant à bout de bras votre smartphone. La vidéo ci-dessous n’est pas parfaite, mais illustre bien ce qu’on peut faire avec un smartphone tenu à la main (et l’Osmo évidemment). Il sera aussi possible d’utiliser l’Osmo pour prendre des photos ultra-stables en basse luminosité (super nettes !). Pour finir, ses différentes fonctions de tracking & de timelapse en fond un outil parfait pour tous les YouTubers et Vloggers en herbe !

Le seul reproche qu’on pourrait lui faire est que la qualité de prise de vue depuis l’application DJI est légèrement moins bonne que celle directement filmée depuis mon Galaxy S7, mais cela reste dans tous les cas une excellente image ! Regardez plutôt le petit film tourné « à bout de bras » avec ce DJI Osmo Mobile !

Il est évidemment en vente chez StudioSPORT, boutique de référence pour le matériel vidéo, action cams, drones… pour la somme de 339€ ! Encore merci à eux pour le prêt du matériel !

  • jejehtc

    Sympa le jouet mais un peu cher à mon gout. Merci pour ton test tout à la perfection.

    • Merci pour ton commentaire!

      Justement, ce n’est pas un jouet… Je testerai je pense des modèles moins chers, et plus limité en fonction, d’ici Noel !

  • Merci pour cette avis objectif et bien réalisé. La vidéo running est plus que convaincante. Sur le bricolage GoPro, même idée 😉

    • Merci pour ton commentaire! C’est un outil magnifique, dommage que je n’ai pas pu le garder.

  • Cool ça !!!

    moins cher que chez nous? tu me ramènes un DJI Mavik ? 😀

%d blogueurs aiment cette page :