Voici mon nouveau casque nomade, Bluetooth et à réduction active de bruit : il s’agit du JBL Everest Elite 700 NC, tout neuf tout beau et tout droit sorti de sa boite ! C’est parti pour un test !

J’ai pu profiter des soldes de Noel pour m’offrir ce JBL Everest Elite 700, et je l’ai donc sur les oreilles depuis maintenant 1 mois et demi. Voici ce qu’on peut attendre du déballage :

JBL Everest Elite

On découvre donc que ce casque est Bluetooth 4.1, et possède une fonction de réduction active de bruit : il permet donc d’isoler encore mieux du monde extérieur en « annulant » les bruits environnants via un traitement particulier du signal audio et grâce à l’utilisation de petits micros installés de par & d’autre du casque.

Autre fonction intéressante annoncée par JBL : le casque a un mode de calibrage automatique, qui permet d’adapter le son à la morphologie de l’oreille: le casque envoie un « ping » qui est ensuite analysé (par je ne sais quelle magie) et la réponse en fréquence du casque sera ensuite spécifique à mon oreille. Difficile de dire si cette fonction est efficace, mais visiblement c’est quelque chose qui plait pas mal aux magazines professionnels.

JBL Everest Elite

En ouvrant la boite, on découvre le casque, d’une blancheur immaculée. L’arceau a une courbure variable, les coussins font très bonne impression au premier toucher, bref j’adore, je le trouve magnifique.

JBL Everest Elite

JBL a eu la bonne idée d’indiquer les fonctions des touches du casque, dans la boite. On trouve donc sur l’oreille droite un bouton On/Off/Appairage, un bouton programmable (soit réduction active soit « ambiant aware »).

JBL Everest Elite

De l’autre côté, on trouve les traditionnels boutons de volume et play/pause.

Dans le fond de la boite on découvre les traditionnels câbles jack et câble de recharge (microUSB).

JBL Everest Elite

Le JBL Everest Elite 700 est livré avec une petite pochette de protection. Petite quand on voit la taille du casque.

Mais, il y a une astuce pour faire rentrer le casque dedans : il se plie, un peu comme les Beats !

JBL Everest Elite

(Les charnières sont bien solides, rien à redire dessus pendant mes semaines d’utilisations)

Avant même d’avoir mis le casque sur ma tête je peux déjà dire quelques trucs : le confort des coussins a l’air d’être au top. Le cuir est très doux et les mousses, à mémoire de forme, sont douces et fermes à la fois. On a tout de suite envie d’enfiler ce casque pour l’essayer. Autre remarque, l’arceau semble souple, très souple voir limite un peu fragile. Ce n’est qu’une impression, qui ne sera pas du tout validée par mon test finalement.

JBL Everest Elite

Comme tout casque Bluetooth, on passe par une phase d’appairage (pas de NFC) classique sur le smartphone, tablette, ordinateur, télévision… Pour info, nous avons ici du Bluetooth 4.1 qui possède un lag relativement faible.

JBL Everest Elite

Quelques éléments importants, avant de parler des qualités sonores du casque. Il existe en 2 couleurs : noir, et blanc. Je l’ai préféré blanc histoire d’avoir un casque un peu original, mais il faut dire que cette couleur est ultra salissante, à moi de faire attention à ne pas rapidement le salir un peu partout.

 

Autre élément important : il existe aussi en 2 versions d’un point de vue hardware… une version Everest Elite, et une version Everest « normal » qui est vendue un peu moins chère mais qui ne possède pas la réduction active de bruit. A vous de voir si cette fonction est nécessaire ou non.

JBL Everest Elite

Comme vous pouvez le voir sur les photos, le look de ce casque m’a tellement plu que je n’ai pas pu m’empêcher de le prendre en photo sous toutes les coutures !

JBL Everest Elite

Pour terminer sur cette partie de présentation, je peux dire que j’ai trouvé le casque légèrement gros, imposant, mais pas lourd : après de longues écoutes, je n’ai pas ressenti de douleur ou de fatigue dans la nuque, et aucune pression trop importante au niveau des oreilles ou du crâne. Le casque ne m’a pas fait transpirer non plus et la pression exercée sur mes oreilles est tout à fait correcte : le casque tient bien sûr la tête sans être trop serré.

Et niveau son, que vaut ce JBL Everest Elite 700 ?

Pour commencer sachez que j’ai utilisé ce casque dans toutes les conditions : à domicile, j’ai utilisé le casque pour faire mes montages vidéos, au travail je l’ai utilisé pour écouter de la musique en open space, en déplacement professionnel je l’avais sur la tête dans l’avion histoire de profiter de mes podcasts tranquille…

JBL Everest Elite

J’ai donc pu voir comment il se comporte dans toutes ses situations, et le bilan est clairement bon, voire très bon. Tout d’abord, au niveau de la qualité du son je n’ai rien à redire : il est meilleur que tous les casques Bluetooth et filaire que j’aie pu avoir jusqu’à présent. Bien que le Bluetooth ne soit pas « AptX » je n’ai pas réussi à mettre en défaut le casque et mes différents morceaux en FLAC, ou en MP3 320 kbits sont passés sans problème (l’intérêt d’écouter du Flac sur un casque non AptX est clairement discutable, je vous l’accorde).

JBL Everest Elite

Le JBL Everest Elite 700 propose un son qui n’est pas trop déformé au niveau des basses. Sa réponse en fréquence est plutôt équilibrée, et c’est ce qui me plait dans ce casque. On n’a pas ici un casque « boom boom », mais un casque qui sera polyvalent et permettra d’écouter tous types de musique.

JBL Everest Elite

Les voix sont parfaitement intelligibles et bien définies, et tous mes morceaux de rock avec beaucoup de texte m’ont vraiment bluffé ! Au niveau du rendu du stéréo et de la scène, c’est du bon aussi, on a quelque chose de relativement large.

JBL Everest Elite

Pour les amoureux de certaines musiques spécifiques, il sera toujours possible de régler finement les différentes réponses en fréquence via un équaliseur intégré directement dans le casque et accessible depuis l’application (iOS ou Android) dédiée. L’équaliseur est d’ailleurs assez complet pour une fois :

JBL Everest Elite

L’isolation du casque est excellente : casque éteint, il isole très très bien des bruits extérieurs. La taille du casque doit y être pour quelque chose, on a une sacrée épaisseur de matière autour des oreilles histoire de bien atténuer les bruits extérieurs.

JBL Everest Elite

La réduction active de bruit est efficace, sans être aussi performante que pour d’autres casques (Plantronics, Bose…). En avion, avec la musique en route, je n’étendais absolument pas le bruit ambiant des moteurs et autres sons environnants.

JBL Everest Elite

A noter que le son est légèrement différent lorsque la fonction est ON ou OFF, un peu étonnant, mais pas choquant.

JBL Everest Elite

Lorsqu’on pousse le volume fort, très fort, la distorsion reste limitée (surtout lorsqu’on utilise le fil et non le Bluetooth), ce qui est une excellente chose. J’en profite pour vous donner un petit truc sympa : si le casque n’a plus de batterie, il est évidemment possible de l’écouter avec un fil (à la différence de la concurrence !).

JBL Everest Elite

Autre fonction super intéressante : le casque permet d’utiliser les différents micros présents (qui servent à la fonction kit mains libres ou à la réduction active de bruit) pour proposer une fonction « ambient aware » notée Awareness dans l’imagine ci-dessous :

JBL Everest Elite

Lorsque cette fonction est activée, le casque captera certaines fréquences (les voix) et enverra le son dans le casque. Ça permettra d’entendre une annonce dans l’avion ou dans le train, à la demande. On peut aussi différencier le côté droit du côté gauche, c’est malin ! On va donc permettre de filtrer un voisin bruyant tout en permettant d’écouter ce qui peut être annoncé par ailleurs.

En conclusion

L’heure du bilan a sonné, et il faut maintenant que je vous donne mon feedback final sur ce JBL Everest Elite 700. Tout d’abord sur le look, j’ai clairement adoré. Il est certes un peu gros, mais il me plait, donc c’est le principal. Ce blanc immaculé sera un peu salissant, il faudra que j’en prenne soin.

JBL Everest Elite

Concernant les différentes fonctions additionnelles, JBL nous a gâté en proposant un casque ultra complet : réduction active de bruit, Bluetooth 4.1, ambient aware, auto calibration… il me manquerait plus que la fonction de « play/pause automatique » proposée sur les casques Plantronics, pour que ce casque soit vraiment au top (et pour le prix, on aurait pu s’attendre à avoir « la totale »).

 

Pour 300€ environ, ce casque est donc un très haut de gamme, qui propose un son bon, chaleureux et accueillant ; seul bémol, il ne supporte pas le protocole AptX, ce qui est un peu dommage pour un casque de ce prix.

Dans les transports en commun, il vous apportera clairement un confort d’écoute non négligeable et vous isolera parfaitement de tous les bruits environnants.

JBL Everest Elite

Bref, vous l’avez compris, ce casque que je me suis offert pour Noel, je l’aime ! Il a remplacé mon Focal, mon Fidelio, mon Xiaomi, mon RHA… sans grande difficulté.

Et vu que je l’ai bien aimé, je vous laisse en bonus d’autres belles photos du casque.

JBL Everest Elite

JBL Everest Elite

JBL Everest Elite

JBL Everest Elite

JBL Everest Elite

 

Acheter ce JBL Everest Elite 700 ? C’est ici, sur le site d’Harman Kardon.

 

%d blogueurs aiment cette page :