Voici une petite réflexion personnelle, et qui se veut justement « à continuer » dans les commentaires de cet article. Je vous encourage donc à donner votre avis, car personnellement, je n’estime pas avoir un avis très tranché sur le sujet…. Bref, parlons web & publicité !

Intro & Neutralité du net

En introduction je vous encourage à écouter les différents podcasts de Patrick Beja, qui prend pas mal de temps pour vulgariser certains éléments importants du net, dont peut être le plus important : le principe de « neutralité du net ».

Fotolia_52120300-©-mindscanner-600x400

Ce principe peut être défini de la façon suivante (extrait de la Quadrature du Net) :

La neutralité du Net est un principe fondateur d’Internet qui garantit que les opérateurs télécoms ne discriminent pas les communications de leurs utilisateurs, mais demeurent de simples transmetteurs d’information. Ce principe permet à tous les utilisateurs, quelles que soient leurs ressources, d’accéder au même réseau dans son entier.

En gros, cela définit le principe qu’il n’est pas normal qu’un opérateur bride un accès internet, restreigne l’accès à certains services gratuits par ailleurs et la capacité de publication de certains. C’est un peu une « liberté d’expression et de consultation » pour le Web.

Pourquoi je décide de parler de neutralité aujourd’hui ? Parce que nous avons 10 000 exemples récents qui attaquent cette neutralité… Et les opérateurs, les institutions et les utilisateurs se cherchent, hésitent à aller dans une direction ou dans une autre, en ce moment. Et le débat devrait avoir lieu…

La naissance du web

Avant de rentrer dans les détails du débat, revenons quand même 2 secondes sur la naissance du web et sur ce qu’il fut, « avant ». C’était une grande plateforme, où les gens pouvaient échanger, discuter, pirater, diffuser, et une certaine « anarchie » régnait sur ce monde. On chopait des virus en piratant des jeux vidéos pour gamins, on téléchargeait un film X pensant qu’on allait récupérer le dernier James Bond en DivX… et tout ça gratuitement (ou presque). On ne payait que son abonnement à son fournisseur internet favori (Free, Orange, SFR, Bouygues…) et celui-ci nous ouvrait les portes du monde merveilleux d’internet.

Welcome_to_Netscape

 

Et comment cela fonctionnait au niveau des services hébergés ? et bien la majorité se finançait en passant par des bandeaux publicitaires éparpillés par ci par là. C’est d’ailleurs ce qui a fait la grande richesse de Google…

Donc on avait accès à beaucoup de choses, plus ou moins légalement, et en contrepartie on avant de la pub affichée un peu partout… Aucune différence, pas de web pour les riches et pour les pauvres, tout le monde était logé à la même enseigne.

Le pourrissage par la pub

Et puis, petit à petit, on a vu apparaître un phénomène détestable : l’arrivée de plus en plus de pub, car les sites voulaient gagner de plus en plus d’argent. Donc forcément on a eu des bandeaux en haut, en bas, gauche & droite, puis des pop up, des trucs qu’on ne pouvait pas virer pendant quelques secondes… on fut aussi submergés par les SPAMs dans notre boite aux lettres email. Bref, le début du grand n’importe quoi du côté des publicitaires qui ont vraiment trop tiré sur la corde.

2048px-NYC_-_Time_Square_-_From_upperstairs

Trop de concurrence dans les régies publicitaires ? Trop de tricheurs qui généraient des faux clics histoire de gagner encore plus d’argent ? Toujours est-il que le gain par clic (ce que rapporte un clic sur une bannière de pub…) s’est mis à baisser, à baisser, et donc les pubs se sont forcément mises à fleurir partout partout histoire que les sites web gagnent toujours autant.

Le début de la fin… et c’est ce qui a enclenché l’étape d’après: les adblocks.

La naissance des adblocks

Un Adblock c’est quoi ? c’est un petit logiciel qu’on installe sur ordinateur ou smartphone, et qui permet de virer toute la pub. Tout simplement et facilement. Ils bloquent les pop-up, empêchent les publicitaires de nous traquer (savoir ce qu’on aime, ce qu’on n’aime pas…) et accélèrent aussi le chargement des pages web (ben oui, puisqu’on a plus besoin de charger la pub…).

33486_adblock-plus-organise-une-petite-mafia-autour-des-bloqueurs-de-pub-d-ios-9

Ces adblocks sont apparus déjà il y a quelques années, avec plusieurs points intéressants à noter :

  • l’utilisateur, s’il le souhaite, peut revenir en arrière, et afficher de nouveau la publicité sur les sites qu’il souhaite. Il suffit de cliquer sur un petit bouton, lorsqu’on est sur le site en question et de demander à « débloquer » la pub sur les pages du domaine, etc… Pratique et facile à mettre en oeuvre en général.
  • Lors de l’installation du Adblock, en général, on est toujours en mode « on » c’est-à-dire que dès que l’Adblock est installé, il filtre tout. Aucun choix à faire, de base, toutes les publicités sont supprimées.

Le deuxième point est important, car cela signifie que globalement les « neuneus » du net, ceux qui ne maitrisent pas bien l’informatique et ne se posent pas trop de questions, vont tout bloquer, car ils n’iront pas modifier les options de leur Adblock (« ce n’est déjà pas facile d’installer un Adblock, alors en plus si on doit bidouiller les options… »).

Donc, grâce à ces petits logiciels gratuits, nous avons retrouvé un web « gratuit » et acceptable d’un point de vue publicité.

Oui, mais non.

La publicité n’étant pas affichée sur votre ordinateur, vous ne pouvez donc plus cliquer sur les pubs. Ainsi, vous empêchez les sites web que vous utilisez, de gagner de l’argent. Dans l’équation du web, vous avez enlevé donc la notion de rentabilité. Un site web gratuit, qui fonctionnait uniquement avec de la pub, ne gagnera ainsi plus d’argent.

Bloquer la pub sur un site web, c’est en fait dire « fuck, je veux consulter ton site, car il est intéressant, mais je ne veux pas que tu gagnes de l’argent sur mon dos ». Certains estiment même qu’on peut associer ça à du vol. On utilise un service, on profite d’un système, mais sans en payer le juste prix (le prix étant ici « regarder des bandeaux de pub »).

Et par effet induit, ce fameux service sera surement mis en danger un jour : soit le manque d’argent ne lui permettra plus d’être gratuit, soit il devra mettre en place quelque chose afin de changer son business model.

Et c’est ce « nouveau business model » dont il est question dans cet article. Aujourd’hui, il n’y a pas beaucoup d’alternatives à la publicité…. Et toutes ces alternatives vont dans le sens inverse de cette fameuse « neutralité du net » dont on parlait au début.

Les services premiums

Donc si on a supprimé la pub, on a supprimé l’argent que gagne le site web en question. Mais comment payer l’hébergement web, les serveurs, les employés du site, s’il ne gagne plus d’argent ? Il faut donc réfléchir à un nouveau web. Un web où la publicité n’est plus source unique d’argent, où elle ne le sera d’ailleurs plus jamais à cause de ces fameux adblocks qui sont maintenant basiques sur nos appareils…

validthru-1

Et donc voici venue l’arrivée des services premiums. Des services basés sur le contenu qui était gratuit précédemment, mais qui ne l’est plus. Je pense par exemple à YouTube Red, qui propose tout YouTube sans publicité pour 10$ par mois (US only pour l’instant) avec du contenu exclusif réservé aux membres. Je pense aux sites d’info comme LeMonde, qui ont maintenant une section payante si on souhaite avoir les articles complets et les analyses complémentaires (alors qu’ils étaient gratuits avant le « adblock gate »). Je pense aux abonnements VIP des sites web du genre Presse Citron (ou Mac 4 never, le torchon / troll de la presse Apple), etc…

Autre alternative aux services premiums : le sponsoring. Des marques, qui ne peuvent plus être visibles via la pub, donnent de l’argent aux sites web pour être affichées (c’est de la pub déguisée). Alléluia ? Non, non, ce genre de sponsoring c’est souvent la fin de l’indépendance d’un site d’information, car il sera forcément influencé par la recherche de sponsors (par ex un magazine de jeu vidéo cherchera à ne pas froisser ses sponsors dans le monde des éditeurs de jeux, etc…) et on se retrouve dans une situation inconfortable où on ne sait plus trop si le web est indépendant des sponsors qui lui tournent autour.

Bref, on assiste donc à l’arrivée de plein de services payants, qu’il faut prendre sous la forme d’un abonnement à l’année ou au mois, et qui permettent d’aller plus vite sur le web (vous vous souvenez, les pubs ralentissent votre page web…), de débloquer du contenu qui était gratuit précédemment, mais qui est maintenant payant, etc…

Et c’est ça que je condamne : on vient de créer un web à 2 vitesses : la vitesse éclair, propre, net, et payante. Et la vitesse lente, pourrie par les pubs, limitée dans le contenu, et gratuite.

Fin de la neutralité du net, fin du principe où tout le monde avait accès à l’information, identique et sans déformation, sans influence… Bref, l’abus par nos publicitaires & l’abus d’Adblock, par nous les petits utilisateurs, a fait exploser le système.

Donc nous avons créé un web pour les riches. Et ça finir où ?

Je ne vois pas de solution miracle pour s’en sortir et inverser la proportion de payeurs et de non-payeurs. Quel système mettre en place pour que tout le monde soit content ? Comment faire pour que le web redevienne gratuit, sans que les publicités viennent pourrir nos pages web, sans que les adblocks contribuent au « vol » de nos chers € gagnés ?

maxresdefault

C’est une question sans réponse aujourd’hui. Certes il y a des services super intéressants comme Patreon ou Tipee, qui proposent de financer des artistes, podcasters, chaines YouTube, mais qui ne s’appliquent pas (ou peu) au web. Imaginez que je décide de faire payer la consultation de mon blog pour financer l’hébergement ? Je perdrai 99% de mon audience (voir plus encore) et les conséquences seraient catastrophiques (plus de prêt de matériel, plus de concours …) pour la survie du site.

Je suis donc globalement très pessimiste sur où tout cela va finir…. et ce qui me chagrine aussi c’est que la mode du Adblock n’est pas prête de s’arrêter. Je trouve d’ailleurs dommage que les blogueurs « tech » soient pour la plupart « pro-adblock », mais qu’ils ne soient pas force de proposition pour trouver une solution à ce problème. Car il faudra bien en trouver une, une solution. Sinon le web deviendra un endroit où il faut payer pour avoir accès à la moindre information, ça nivellera forcément par le bas la qualité, la pertinence et la rapidité de l’information, car très peu de personnes sont prêtes à payer 10 abonnements différents pour internet, téléphone, netflix, youtube, les blogs, les sites d’actus, etc.

Donc, de mon côté, je suis pour une utilisation de la publicité « raisonnée », je me force donc à désactiver mon Adblock et à ne l’activer uniquement sur les sites qui sont vraiment vraiment vraiment pourris par les publicités et les pop-up. Tant que le site reste lisible avec de la publicité, je laisserai mon Adblock désactivé, afin de préserver autant que possible ce fameux web gratuit, accessible à tous, et sans abonnement premium à ajouter, quitte à me faire chier avec quelques publicités (que je ne vois d’ailleurs même plus, au bout d’un moment…)

Maintenant c’est à vous de réagir, quelles sont les solutions qu’on pourrait imaginer ? Utilisez-vous un Adblock au quotidien, et si oui pour quelles raisons ?

🙂

PS : vous pouvez retrouver un ancien article, où j’expliquais pas mal de choses sur le fonctionnement du blog, ici.

  • Shyruko

    Moi j’attend toujours pour te financer et aussi réduire mon impôts (doit bien être déductible )
    Moi je laisse adblock partout même sur ton site (oui pas bien ) c’est devenu tellement pratique … Et je ne paye aucun contenu premium, j’estime que si ça l’est tant pis pour mon information .. Twitter m’informe déjà (ou me désinforme)

    • Merci pour ton commentaire, mais ya une incohérence : tu dis que tu n’es pas prêt à payer pour du contenu premium, mais tu proposes de financer mon site ? 🙂

      Concernant ton utilisation du adblock, est ce que tu réalises les conséquences d’un tel acte à grande échelle ? Réalises tu justement que tu contribues à la destruction du web ? des petits sites indépendants qui ne sont justement pas financés par un gros groupe, et qui ne peuvent pas imaginer un mode premium pour survivre ?

      PS : Pour info, sur mon site web ya n’a aucune pub… mais ça tu ne peux pas le savoir 🙂

      • Shyruko

        je sais que tu n’as aucune pub ici pour ça que je viens voir tes articles et que je les consultes surtout via safari IOS
        Te donner 5e par mois via Patreon ne me dérangerai pas .. je préfère ça a de la pub partout

        • tu réponds qu’à la moitié de ma remarque 🙂 Utiliser un adblock c’est un peu comme prendre l’autoroute et ne pas payer le péage : tu profites d’un service, d’une information sans vouloir rétribuer son propriétaire et son auteur…

          Mais merci pour ta remarque sur le patreon 😉

  • zemogwai92

    Bonjour,

    L’internet dont tu parles au début de ton article était un internet de passionné……Maintenant on est dans un web de business, avec webdesigner, un community manager, etc pour attirer le public avec un contenu fade.
    Pour moi la solution, est de penser le web pour les utilisateurs plutôt que de combattre leurs pratiques et de tout faire pour générer des clics et des vues.
    A la grand époque d’émule, les ayant droits ont combattu le téléchargement de la musique et la baise de revenue sans proposer de solutions alternative. Aujourd’hui le piratage diminue grâce au streaming musicale.
    Pour la pub sur les sites web, c’est le même chose, il faut voir des utilisateurs et pas des générateurs de clics. Les utilisateurs en ont assez de la pub, aux créateurs de sites de proposer une autre solution de rémunération.
    Je ne pense pas que la solution soit les compte premium surtout que sur de nombreux sites les pubs restent afficher pour les premiums…….

    • franchement je partage ton point de vue mais je ne vois pas d’autres modèles à proposer que du premium ou assimilé. Et c’est bien dommage.

      Les gens qui ont un adblock n’imagine même pas qu’ils sont en train de tuer le système gratuit qu’ils aiment tant !

  • J’aime bien cet article. J’ai arrêté d’utiliser un Adblock. Si je vais sur un site et que la pub n’est pas bien mise en place (Vidéo avec lancement auto, pub plein écran,…) et bien je n’y vais plus.

    • 🙂 je crois que je suis un peu pareil que toi ! merci pour ton commentaire !

  • Sleepy sleepy (S1eepy)

    Il faudrait que les sites de pubs soient certifiés « non intrusifs » par un organisme indépendant ou un truc du genre, et donc acceptés par adblock. Le pb c’est que c’est l’anarchie avec cette pub, rien ne distingue la bonne pub de la mauvaise pub. Je n’ai pas envie lorsque je visite un site d’être tracé par Facebook, Amazon, etcetc… Donc je bloque tout, et parfois sur certains sites à qui je dais confiance, je débloque la pub.

    • Merci pour ton commentaire ! mais comment savoir que la pub est acceptable si tu bloques tout ? as tu le réflexes de débloquer « pour voir » sur tous les sites que tu consultes ? moi pas 🙁
      Je préfèrerai que les adblock soient sur « off » en basique et qu’on ajoute 1 par 1 les sites mauvais.

  • Cyril

    Tu oublies d’évoquer que le AdBlock a été racheté, et que de plus en plus c’est logiciels utilisent une charte pour en gros censuré que la publicité sauvage, et non pas une publicité « normal ». Bon cette option est désactivable, mais il parait qu’elle est par défaut sur AdBlock.
    Perso j’utilise Ghostery, ca me permet de voir si par site ce qui est bloqué, et de gerer des listes blanches…
    Mais c’est vrai qu’en tant que WebMaster la gestion de la publicité est un gros soucis, et tout ca, car certain on trop abusés avec des pop up a gogo et nous on obliger a filtrer. Aujourd’hui on nous obliger à désactiver AdBlock sur certain site !

    • merci pour ton com’ !
      c’est un peu la grosse anarchie en ce moment niveau pub oui… et ces histoires d’adblock plus et des listes blanches je trouve ça proche du racket personnellement. En gros faut payer pour laisser passer sa pub sur des milliers d’ordinateurs qui possède ce logiciel… et ça durera pas je pense…

      • Cyril

        Je ne voyais pas ça comme ca… Mais tu as peut être raison.
        Peut être qu’ils vont réagir, se mettre autour d’une table et trouver une solution : « De la pub oui, mais en respectant des règles afin que tout le monde en sorte gagnant : ANNONCEURS, RÉGIES PUB, BLOGUEURS & SURFEURS »

%d blogueurs aiment cette page :