Huawei a le vent en poupe. En 2014, ils ont été le 3ème constructeur mondial sur le marché des téléphones. Et c’est une très belle performance ! En France nous ne connaissons pas (encore) cette marque et j’ai le plaisir de vous présenter mon test de leur smartphone haut de gamme: le Huawei P8

Avant de commencer ce test je tiens à dire que ce n’est pas la marque qui m’a fourni cet exemplaire (ils m’ont dit « ok on vous en envoie un » et je n’ai jamais eu de nouvelles ensuite).

Présentation

Le Huawei P8 est le nouveau smartphone haut de gamme de la marque Huawei, et vendu en Europe avec une compatibilité parfaite avec nos réseaux 4G. Il est en vente sur l’ensemble des plateformes françaises (opérateurs) mais aussi sur Amazon, pour la somme de 430€ environ.DSC03256

Il est évidemment 4G, possède un écran de 5.2 pouces full HD, 16go de mémoire (extensible) et fonctionne avec une sim Nano (idem iPhone). Pas de dual sim. Avant de rentrer plus dans le détail, voici quelques photos du déballage de ce Huawei P8.

DSC03257L’emballage est très soigné, j’ai vraiment adoré l’expérience d’ouverture du paquet, et découverte du smartphone via… sa tranche ! DSC03258 C’est la première claque visuelle qu’on prend : le smartphone est ultra fin, et tout en aluminium. Effet « waou » garanti !!! Très bonne idée de la part de Huawei de changer un peu les codes au niveau du déballage (lorsqu’on déballe un smartphone récent, on tombe souvent sur l’écran juste après l’ouverture de la boite. Et l’écran est … éteint !).DSC03259DSC03260La boite est de grande qualité, on a un mélange de carton & de plastique, ce qui place tout de suite le smartphone dans la catégorie des « premiums ».DSC03261Nouveau jouet ! DSC03263DSC03264DSC03289Ce déballage de smartphone aura été surement le plus réussi de tous ceux que j’ai pu faire (et croyez moi j’en ai déballé pas mal…). L’expérience utilisateur de ce Huawei P8 commence donc très très bien !DSC03287

A noter que le reste de la boite comporte un kit main libre, un chargeur secteur français, un petit outil pour éjecter la carte sim ou la carte microSD, du classique, mais du classique bien emballé !

L’écran

On m’avait parlé de cet écran précédemment. Je m’attendais donc à une bonne surprise. Cette surprise s’est avérée tout à fait exacte : l’écran 5.2 pouces IPS de ce Huawei P8 est une bombe !!! Les couleurs sont justes, le piqué est impressionnant et les bordures sont ultrafines (à noter quand même que Huawei a triché légèrement en faisant croire que l’écran était quasi borderless, mais on peut voir sur les photos si dessous qu’il y a une légère bande noire autour de l’écran, en plus. Mais on leur pardonne vu le bon boulot qu’ils ont fait à coté).

DSC03273DSC03272

Les tests spécialisés ont fait des mesures sur cet écran et leur avis est unanime : il est excellent au niveau du rendu des couleurs.DSC03268Personnellement je suis satisfait que Huawei n’est pas foncé dans le quad HD : ils ont conservé un écran Full HD, qui ne consomme pas trop et qui est largement suffisant sur des appareils de cette taille. J’ai essayé de comparer les même images (en 4K), affichées sur le LG G4 (quad HD) et sur le Huawei P8 et je n’ai pas pu voir de différences. A la limite, sur certains petits détails (des arbres dans le fond…), on peut constater que le quad HD est plus fin, mais ça reste limité. Personnellement, je préfère un écran Full HD qui ne consomme pas à un quad HD qui consomme plus.DSC03269Petite remarque sur le quad HD du LG G4 : cela a quand même un intérêt pour ceux qui possèdent un casque Google Cardboard : on voit une différence claire. Pour ceux qui n’ont pas de Cardboard, on s’en fiche un peu de cet argument marketing « écran quad HD ».

L’appareil photo

L’appareil photo est bon, sans être excellent. L’application comporte pas mal d’option dont une, bien mise en avant par Huawei : le lightpainting. Le P8 a un mode spécial pour capturer de nuit ce genre de photos.

 

Rien de mieux qu’un petit comparatif entre Huawei P8, OnePlus One, LG G4 et Nexus 6 :

Globalement l’appareil est rapide, facile à utiliser et comporte pas mal de « petits plus » au niveau des options ; c’est typiquement ce qu’on peut reprocher à des appareils comme celui du Nexus 6 qui sont « bruts » et sans fonctionnalités bonus.

En condition de faible luminosité, je ne l’ai pas trouvé particulièrement bon ni mauvais : il fait le boulot ; il n’est pas au niveau du LG G4 ou du Galaxy S6, mais il se débrouille aussi bien qu’un OnePlus One ou un Nexus 6 je dirais.

La surcouche Huawei

Qui dit téléphone chinois dit souvent interface modifiée. Ici on a encore le droit à une surcouche assez différente de ce que propose android pur. On retrouve une grosse influence du systèmes MIUI dans cette couche Huawei : pas de « drawer » d’application, toutes les apps sont affichées sur les bureaux (mais on peut faire des répertoires, pas de panique). Enorme avantage cependant, la ROM est basée sur Android 5.1, ce qui est intéressant quand on sait à quelle vitesse les smartphones sous Kit Kat passent sous Lollipop…

DSC03295Cette surcouche du Huawei P8 est plutôt jolie au niveau du bureau & des widgets proposés de base, le lockscreen est magnifique (grace à un pack d’images de toute beauté) mais je trouve les icônes de bases un peu terne au niveau couleur. D’ailleurs elles choquent un peu avec les icônes des apps google, qui n’ont visiblement pas du tout le même traitement.DSC03287Quand on se jette dans les options disponible, on retrouve quelque chose de classique mais très fonctionnel. Pas mal de « petits plus » (je reproche justement ça aux Nexus… de ne rien proposer « en plus ») qui seront utiles à certains (mode « gant », réglage de la couleur de l’écran, différentes fonctions d’économie d’énergie…) et peut être moins à d’autres. Toujours est il que Huawei a mis le paquet et qu’on a vraiment un système complet, et qui plaira à ceux qui aiment régler leur téléphone « aux petits oignons ».DSC03290DSC03292DSC03291DSC03293Les apps de bases de Huawei ne m’ont pas parues trop nulles, mais je préfère largement utiliser les apps natives de google ; j’ai donc rapidement rangé toutes les apps de base dans un petit répertoire. Et au bout de quelques jours, j’ai changé le launcher pour retomber sur mon launcher favori : Nova. Je n’ai pas trop aimé ce bureau made in Huawei finalement mais ce n’est pas bien grave, avec android, chacun peut choisir le bureau qu’il lui plait ! A noter que je n’ai relever aucun bug ni plantage de l’interface, ce qui est un excellent point. Le P8 est très stable !

Autonomie

Le Huawei P8 comporte une batterie de 2 600 mAh, plutôt légère par rapport à ses concurrents. Elle est aussi non remplaçable. Cependant, je n’ai pas du tout trouvé le P8 a la traine par rapport aux autres modèles haut de gamme. D’ailleurs, mon LG G4 flambant neuf s’est bien fait doubler sur ce coup la. En utilisation classique, j’ai tenu la journée ; je pense que Huawei a d’ailleurs pas mal travailler sa rom pour mettre en pause assez rapidement certains processus qui tournaient en tache de fond. Cela se traduit parfois par un léger retard au niveau des notifications mails & applications, mais qui n’a rien de problématique pour mon utilisation. Et cela se traduit aussi par une très bonne tenue en veille. Si vous ne l’utilisez pas, la batterie ne fond pas comme neige au soleil (à la différence de mon LG G4 qui perd tout seul des dizaines de % par heure !!!!).

DSC03276

Quand à la recharge, j’arrive à faire une charge quasi pleine en un peu moins de 2h ! Du classique, du bon, la dessus, Huawei rassure.

En définitive, ne vous attendez pas à avoir l’autonomie du Mate 7 mais vous ne devriez pas être déçu par ce Huawei P8 au niveau de l’autonomie !

Multimedia

Sur la face inférieure, on trouve 2 orifices chargés de capter les sons & diffuser la musique. J’ai trouvé la partie haut parleur plutôt bonne une fois de plus, avec un volume maximal proche de ce qu’on a sur un OnePlus One. Cela suffira largement pour regarder des vidéos YouTube à la pause café, mais la qualité n’a rien à voir avec des haut parleurs en façade et stéréos qu’on trouve sur le Nexus 6.

DSC03284

Concernant la sortie jack, située cette fois si sur la tranche supérieure, je l’ai trouvée excellente : avec un bon casque, je trouve que le son est d’une clarté impressionnante. Pas de distorsion ni de grésillements ! Le kit main libre fourni, lui, est médiocre, comme on peut s’y attendre sur ce genre de matériel.

DSC03282

Le reste !

Le gros atout du téléphone est la finesse de son boitier aluminium. C’est la première fois que j’ai dans les mains un smartphone de ce genre, et je peux dire que je suis conquis par ce matériaux. A la fois agréable au touché et léger, je le trouve classe. Par contre, le moindre choc l’endommagera, il faut donc y faire attention ou le protéger correctement (avec une housse moche…). DSC03266 Au niveau finesse, il gagne contre tous mes smartphones du moment ! Et ça se ressent dans la poche ou dans la main, il est très agréable à utiliser & transporter !

DSC03281DSC03283

Le Huawei P8 fait parti des haut de gamme « compact », on n’est pas dans la catégorie des phablettes (le P8 est bien plus petit qu’un Nexus 6 ou d’un Note 4) et cela fait plaisir ! Jetez un coup d’oeil à la comparaison ci dessous (LG G4 et OnePlus One).DSC03265DSC03275

Au niveau des performances et du processeur, j’ai essayé de comparer le temps d’ouverture des apps, d’affichage de page web, de lancer d’une vidéo YouTube est le Huawei P8 est du niveau des hauts de gammes android du moment : mon LG G4 sous S808 n’est pas radicalement plus rapide ni plus fluide. Huawei a fait un très bon travail d’optimisation de leur processeur octa core. Il est aussi possible de faire tourner les plus gros jeux du moment je pense, vu la vitesse du processeur.

DSC03294Au niveau connectivité ce Huawei P8 est très bon en 4G : rien à signaler de mon coté au niveau des débits. Cependant, il comporte une puce wifi tout à fait classique car je n’ai pas réussi à utiliser les fréquences à 5Ghz que mon nouveau routeur « ac » propose. On a donc un support du wifi standard (et qui commence à être légèrement dépassé). Si vous ne faites pas de gros transferts de fichiers, vous ne devrez cependant pas voir la différence.
DSC03280DSC03288

La vidéo du test !

Conclusion

Ce Huawei P8 est une excellente surprise ; il est rapide, autonome, bon en photos & en multimédia, la surcouche est stable et tout ça est emballé dans une coque en aluminium magnifique, et doté d’un des meilleurs écrans Full HD du moment. Pour un tarif largement inférieure à la concurrence (S6, G4), ce Huawei P8 se distingue de la concurrence avec un look compact et des finitions excellentes. Je recommande chaudement ce smartphone à tous ceux qui veulent un peu changer d’expérience utilisateur par rapport aux traditionnels Nexus et autres Galaxy. Pour 430 euros environ, il n’y pas vraiment à hésiter plus longtemps.

DSC03277

  • Cyril

    Merci pour l’article
    Dommage de ne pas avoir tester le téléphone avec un gros jeu qui demande pas mal de perf et une bonne qualité graphique.

  • Tof

    Manque le DAS qui est de 1,720…
    Et même si c’est réglementaire (<2), c'est éliminatoire pour moi…

  • Stéphane F

    Super test et moi qui l’ai depuis uis 3 semaines je me retrouve dans tes commentaires
    Nova launcher pour moi et changement d’icônes et surtout coque transparente en plastique pour la protection du précieux !

  • Guillaume

    Merci pour le test, un très beau android qui a de la gueule.

  • offishallperformer

    Test très juste, j’ai le meme depuis 15 jours (j’ai un Galaxy S6 à coté) et je trouve qu’il s’agit d’un excellent compromis en haut de gamme

%d blogueurs aiment cette page :