Enceinte Play:1, première pièce du système Sonos

J’ai eu l’occasion de tester pendant quelques semaines le système audio « multiroom » Sonos. Voici mes premiers retours concernant l’enceinte connectée Sonos Play:1, la plus petite et la moins chère des enceintes Sonos.

L’audio multiroom, qu’est ce que c’est ?

L’audio multiroom a vraiment le vent en poupe en ce moment, et de nombreux constructeurs se lancent dedans (LG, Samsung) ; mais en quoi cela consiste ?

maison-multiroom
Pour être court mais précis, l’audio multiroom consiste à équiper sa maison de matériel audio, mettre des enceintes dans différentes pièces et commander tout ça depuis une interface universelle. En gros, vous avez des enceintes dans le bureau, dans le salon, cuisine. Et ces enceintes peuvent être connectées entre elles pour diffuser la même musique, ou au contraire elles peuvent dissociées afin de diffuser des choses différentes. Tout cela est souvent « sans fil » c’est à dire qu’il faut juste brancher les enceintes à une source électrique, mais pas besoin de tirer des dizaines de mettre de câble partout dans la maison pour faire passer le signal audio : cela se passe en wifi, ou via protocole sans fil propriétaire.

Sonos-Multi-Room-System_12878856313642
Le multiroom est intéressant aussi car il propose souvent un kit de démarrage (de petites enceintes) et pas mal d’extensions qu’on achètera au fur & à mesure qu’on équipera sa maison : des enceintes plus grosses, une barre de son, un caisson de basse, etc…Il y a moyen de recréer facilement (mais avec pas mal d’argent) des installations 5. voir 7.1 en achetant les enceintes satellites adaptées.

Présentation du système Sonos

Sonos est l’entreprise précurseur dans le domaine du multiroom, et propose depuis de nombreuses années un système plutôt haut de gamme et qui est adoré par un grand nombre de technophiles et passionnés par le multiroom.

Le système Sonos a la particularité d’être ultra simple dans la configuration et dans l’utilisation des différents systèmes proposés. En effet, le système se base sur une application smartphone ou tablette (attention pas de télécommande fournie !), qui servira de base pour la configuration et l’utilisation du système. Tout est simple, clair, précis. On n’a pas de multiples branchements à effectuer, l’installation d’un nouveau élément consiste la plupart du temps à appuyer sur 1 seule touche, et à lancer la configuration automatique sur le smartphone.
Ensuite, un menu principal présente les différentes sources musicales disponibles (on y reviendra plus bas), les différentes « pièces » (les différents ensembles audio créés) et un réglage de la playlist en cours. Au bout de quelques minutes d’utilisation, cela devient intuitif et rapide à utiliser.

family-lineup

La gamme démarre avec des éléments vendus 200€ (la Sonos Play:1 qui est testée plus bas), et termine à 700€ (la PlayBar qui sera détaillée dans un prochain article). Au milieu, on retrouve d’autres éléments comme la SONOS Play:3 et la Sonos Play:5, et d’autres accessoires plus spécifiques.

Un petit mot sur les différentes sources qui sont reconnues et gérées par le système Sonos. Tout d’abord il est possible de jouer des morceaux de musique qui sont stockés localement sur les smartphones et tablettes, normal. Ensuite il est possible de lire des fichiers qui seraient stockés sur des espaces partagés (disque dur d’ordinateur, disque dur réseau, NAS…) ; pour cela, il suffit de demander à l’application Sonos d’aller scanner les répertoires qui nous intéressent. Pratique, pour ma part SONOS va lire tous mes fichiers stockés sur mon NAS, et je n’ai même pas besoin d’avoir un ordinateur allumé pour cela. Sonos lit tous les formats principaux dont le FLAC, fichier audio haute définition.

1B67861761A8_Nexus 6_0_PORTRAIT
Ensuite, Sonos accepte aussi un ensemble de services de streaming comme sources. Les plus connus sont Qobuz, Deezer, Spotify, Google Music, SoundCloud, Amazon Music, Rdio… Si vous avez un compte chez eux, vous avez la possibilité de les ajouter à la volée (en 1 clic ou presque) et de récupérer vos musiques, playlists, et autres fichiers que vous aurez stocké en ligne, et les lire sur l’ensemble des enceintes de la maison. C’est facile à configurer, et ensuite c’est ultra réactif. Il est possible de lancer différentes recherches (par artiste, album etc…) afin de retrouver rapidement et facilement la musique voulue au milieu de milliers de chansons.
Pour finir, Sonos accepte aussi des sources externe comme une sorte de Google Cast, mais aussi le AirPlay d’Apple. Il est donc possible d’envoyer un stream musical depuis n’importe quelles applications Apple ou Android, mais qui auront prévu cette fonctionnalité. Pour l’instant sur Android, seuls Play Music et Plex acceptent cette fonction. Top quand même !

Donc en résumé, SONOS c’est simple d’accès, n’importe qui ou presque arriverait à configurer le système, et c’est aussi le système audio multiroom le plus complet à ce jour, de part les multiples sources qu’il accepte. A noter que Sonos ne propose pas de module bluetooth dans ses Play:1, Play:3, Play:5 ou PlayBar…

EDIT : voici une vidéo que j’ai faite afin de vous montrer le fonctionnement « basique » de l’application Sonos ! Top !

L’enceinte Sonos Play:1

sonos-play-1-exploded

L’enceinte Sonos Play:1 est l’élément de base mais aussi l’élément d’entrée du système Sonos : beaucoup de gens vont acheter cet élément pour tester le système, et achèteront ensuite le reste de la gamme pour s’équiper à la maison. Elle est vendue 200€ et existe en 3 coloris : blanc, noir et une version en édition limitée bleue (vendue plus chère et avec des services exclusifs supplémentaires).

play1.front

Difficile de dire la puissance de cette petite Sonos Play:1, mais il faut reconnaitre qu’elle est étonnante : sa petite taille fait qu’on peut la poser un peu n’importe où dans une maison, en partant de la salle de bain (elle résiste à l’humidité), à un bureau ou une cuisine, pour finir sur les parties latérales du salon pour en faire des satellites home cinéma. Le son proposé est supérieur en qualité et puissance aux enceintes bluetooth qu’on trouve entre 100 et 200€, mais ne propose pas de basses suffisamment importantes pour animer correctement une soirée dansante 🙂

J’ai vraiment été bluffé par cette petite enceinte, je m’attendais pas du tout à avoir une qualité sonore de ce niveau pour un prix aussi bas (et autant de fonctionnalités intégrées).

play1blk.front

Elle est plutôt jolie, et fait très solide quand on la prend en main. Elle ne comporte pas de batterie, attention. Il faudra systématiquement la connecter au réseau électrique. Autre remarque aussi, elle n’a pas d’entrées audio spécifiques (à la différence de la Play:5 et de la PlayBar) ; il faudra donc systématiquement passer par les bibliothèques musicales « sans fil » (streaming, fichiers sur NAS ou sur smartphone & tablette), on ne pourra pas y brancher un appareil avec une vulgaire prise jack analogique. Ca c’est clairement le plus gros reproche qu’on pourrait lui faire.

play1.back

Via cette Sonos Play:1, on a accès à l’ensemble des services Sonos présentés précédemment, et permettra donc de tester l’ensemble des possibilités mais aussi l’interface tactile sur smartphone & tablette. Attention cependant, et je l’ai déjà dit, aucune télécommande n’est livrée, tout se fait via smartphone ou tablette (éventuellement un pc), ce qui est un facteur important pour certaines personnes qui ne veulent pas se balader partout avec un appareil mobile.

landscape-music-rooms-fr-fr

A noter que l’enceinte ne comporte que très peu de boutons : un bouton lecture/pause et un bouton volume. Elle se met en veille automatiquement lorsqu’on ne l’utilise plus, et redémarre instantanément quand on a besoin d’elle ! TOP !

Elle arrive emballée dans un petit sachet de papier de soie très doux et qu’on a tout de suite l’impression d’avoir du matériel haut de gamme entre les mains. Le packaging est soigné, normal vous me direz, pour un prix pareil ! Au niveau qualité de fabrication, on a clairement un produit haut de gamme entre les mains, l’enceinte est lourde et donne confiance, les matériaux utilisés sont de très bonne facture. Au niveau du look, j’adhère aussi au style proposé par Sonos, surtout pour cette Play:1. Je n’accroche pas trop au look de la Play:3 ni Play:5…

DSC00768J’ai essayé récemment d’autres systèmes audio multiroom, basés sur l’utilisation du Raspberry Pi, afin de recréer un système équivalent (mais pas similaire : la force du système Sonos est son application mobile, et ce que j’ai réussi à faire après quelques bidouille, c’est quelque chose qui s’en rapprochait…). Pour 50 euros environ, vous avez un Raspberry Pi, son alim, sa carte et son antenne wifi, auquel vous devez rajouter une sortie audio correcte (celle du Raspberry Pi est mauvaise…), un ampli & des enceintes. Ne cherchez pas, je pense que vous ne trouverez aucun appareil qui aura la qualité sonore du Sonos Play:1 basé sur du Raspberry Pi, pour moins de 200€ aujourd’hui (demain, peut être…). Et vous serez à des milliers de kilomètres au niveau de l’application mobile, des services connectés, et des possibilités de regrouper les pièces entre elles etc. Globalement, ce test « grandeur réelle » du SONOS Play : 1 m’aura fait ouvrir les yeux sur les solutions qu’on peut se fabriquer à la main, à base de « do it yourself », et ça n’équivaut pas du tout au système Sonos.

0930A4118B32_Nexus 6_1_PORTRAIT

Pour finir sur ce test, la Sonos Play:1 est plutôt bon marché je pense (200€), et destinée à être un produit d’appel pour faire découvrir le système ; les autres éléments de la gamme, vendus bien plus chers, rattrapent le coup, SONOS faisant plus de marge sur ces produits je pense.

Restez dans le coin si vous voulez avoir mon avis sur 2 autres éléments de la gamme, il s’agit du PlaySub et de la PlayBar, destinés à être branchés sur une TV !

DSC00770

  • Shyruko

    Tu as quoi comme NAS ? : )
    Décriras tu le fonctionnement indépendant des enceintes ? Par ex si mme dans le bureau veux écouter autre chose que toi dans le salon? avec deux sources différentes du coup ? pas mal de questions vivement la suite 🙂

    • Mon (superbe) NAS est ici :

      http://www.amazon.fr/gp/product/B005YW7OLM/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=19458&creativeASIN=B005YW7OLM&linkCode=as2&tag=niktech-21&linkId=RKKMGYTGHIIJHBBV

      un peu vieux mais encore en pleine forme !

      C’est le principe du multiroom, qu’il faudrait que j’explique un peu plus… mais oui, il est possible d’écouter autant de choses différentes qu’on a d’enceintes dans la maison ! TOP !

      • Shyruko

        J’aimerai savoir si i est possible via une seul app de dire dans la salle de bain je veux du Jazz dans le salon du classic et dans la chambre une musique détente 🙂 ou si il faut plusieurs app etc et si il peut déclencher ces musiques depuis une seule source ou plusieurs

        • Tout se fait via une seule app (que tu peux installer sur tous les appareils mobiles de ta maison). Cette app controle chaque pièce et chaque playliste.

          Elle permet aussi de « grouper » les pièces entre elles, si besoin d’écouter la même chose un peu partout.

          Elle permet de changer les volumes de chaque pièce.

          Cette app, c’est la vie… C’est app, c’est une tuerie…

      • Shyruko

        j’avais failli le prendre sur une vente à l’époque sur LDLC y’a trois ans 🙁 j’ai trop hésité .. j’avais pas le cable à cette époque

        • Le NAS c’est la base de toute belle installation informatique à domicile (ou en PME). Et prendre un Synology c’est la certitude d’avoir un truc qui vieillit bien, super compatible avec pleins de services.

          Par contre, maintenant c’est plutot le DS215j et pas le DS212j qu’il faut prendre. Le miens a déjà 3 ans !

          • Shyruko

            le tiens m’ira bien niveau budget 😉

          • hum je sais pas si je te le conseille. D’ici 2 ans il n’aura plus de mises à jour !

    • La vidéo qui présente le fonctionnement est en ligne !!

  • vincent martinez

    bon ben me voilà conquis, merci pour le test

%d blogueurs aiment cette page :