Un point sur ma vie perso

Ce blog a toujours été une façon pour moi de m’exprimer sur la tech’ et intérêts, de vous faire partager mes coups de cœur & mes opinions. Par contre, ça n’a jamais été l’occasion de m’exprimer sur des événements « perso », relatifs à ma vie privée. Et ça va changer, exceptionnellement.

A la base, c’est une histoire d’amour

En dehors d’amourettes pendant ma vie étudiante, je n’ai pas eu énormément d’histoires amoureuses. Une seule pour être plus précis, qui a dépassé les 12 mois de durée. Les autres histoires n’ont duré que quelques semaines, voir quelques mois ; mais j’en garde au global un bon souvenir.

Cette unique relation de longue durée a démarré à toute vitesse, comme dans les films. On flashe l’un sur l’autre, on s’aime, on se retrouve quasiment tous les weekends. On se fait des weekends surprises, on s’organise des vacances… puis on se dit que c’est bête de vivre séparés… donc on déménage et on emménage… on se PACS même, très rapidement (1 an et quelques).

Cette personne, je l’ai aimée 7 ans ; on vivait ensemble, on partageait nos joies & nos peines, on étaient complices et nous étions proches de nos parents & beaux-parents. Je suis même le parrain (civil) de mon ancien beau frère. Bref, du classique, pour un couple de longue durée.

Ensuite une histoire qui se termine mal

Mais si vous je vous parle de tout ça, vous pouvez bien imaginer qu’il y a pas forcément une fin heureuse. En effet, après 7 ans de vie commune, c’est la séparation brutale. En moins de 3 semaines tout est décidé. Avec toutes les douleurs qui vont avec, les pleurs, les jours bien tristes à regarder l’autre faire ses cartons et déménager petit à petit ses affaires…

Là où cela devient intéressant c’est dans l’analyse du « pourquoi » ça n’a pas marché. Pourquoi mon couple n’a pas duré, pourquoi cela arrive à moi, maintenant… Honnêtement je n’ai pas de réponse claire, mais ce que je peux dire c’est qu’après 7 ans de vie commune, nous n’avons aucun « objectif » long terme. Pas de maison à acheter, pas d’enfant à concevoir, pas de voyage particulier… A la place de cela, mon ancienne copine avait repris ses études pour obtenir un bac+5, nécessaire à avoir un emploi qui lui convenait. C’était donc cela notre unique objectif commun : attendre que ces études soient terminées pour avancer. Et ensuite, on aurait acheté une maison, réfléchi aux enfants … Mais pour le moment, de mon côté, j’attendais. J’avais énormément de temps perso, vu que mon ex était à fond dans les études (soir & weekend…), et j’ai employé ce temps justement à ouvrir ce blog, me lancer dans toutes sortes de tests et d’expérimentations. Elle, dans son bureau, moi dans mon garage. Je l’attendais.

Au final, on n’a jamais pu vraiment atteindre l’étape cruciale où nous avions tous les deux un CDI, tous les deux un boulot bien payé, et tous les deux une envie d’avancer dans la vie. Au lieu de cela, nous nous sommes séparés le soir de sa remise des diplômes… image assez rigolote maintenant que j’y pense.

Bref, cette séparation a fait des dégâts dans mon petit cœur. Parce que je ne m’y attendais pas, mais aussi au niveau de la remise en question sur « moi » et sur ce qu’il manquerait pour que cela se passe bien. Est ce que je choisi toujours des histoires compliquées ? Est ce que je suis attiré par un type de fille qui au final ne me convient pas sur la durée ? Pour la petite histoire, ma précédente relation longue (4 ans, alors que j’étais étudiant) s’était terminée exactement de la même façon, j’ai donc suffisamment d’éléments pour me demander si c’est le coup du sort, ou si finalement je le cherche pas un peu…

Des tentatives pour se relancer

La rupture a eu lieu en Mars 2017 (ou début Avril, je sais plus). Passés les quelques semaines galères où tu vis sous le même toit en étant séparés, je me suis retrouvé seul dans une grande maison (trop grande…) avec mon petit chat mignon. Heureusement d’ailleurs qu’il était là, Bengal. Il m’a occupé un peu, m’a fait aussi beaucoup de câlins les soirs où j’en avais besoin et ce fut une présence tout à fait utile si on a tendance à être à faire des petites déprimes.

Ce passage par le célibat m’a fait m’apercevoir de plein de choses:

  • j’aime pas la solitude ; vraiment. Après 7 ans de vie commune, se retrouver dans une maison vide et silencieuse, certaines pièces qui résonnent, je déteste ça. Et on va me dire « profite », fait quelque chose que tu aimes… mais justement, je me rends compte que ce que j’aime c’est de faire des choses que je peux ensuite partager avec Elle, c’est échanger, discuter. Du coup, même si je fais des trucs super cool en ce moment, même si je réalise pas mal de mes rêves de gosses, je n’arrive pas vraiment à « profiter » de ces choses là, car je ne les partage pas. C’est bizarre, mais je me sens pas de partir en voyage à l’autre bout du monde seul… Pour moi clairement tout cela ça se partage pour que ce soit vraiment sympa. Bref, j’aime pas la solitude.
  • les amis c’est important: les années passées en couple, à tout partager à 2, m’ont aussi éloigné de mes amis. La distance, les soirées en couple plutôt que les soirées avec les potes, ont fait que petit à petit je me suis éloigné de mes amis ; j’ai clairement privilégié mon couple, les soirées au chaud devant la TV plutôt qu’aller boire un verre en ville avec la bande. Et forcément le jour où ton couple explose, tu es loin de tes amis et c’est un peu plus difficile pour eux de t’aider.
  • le boulot ça aide: les passages difficiles que j’ai vécu en février / mars, je les ai finalement pas trop mal vécu grâce au boulot. Pas de vacances, pas de temps pour trop réfléchir, et les journées passaient à toute vitesse. Le weekend par contre, c’était beaucoup plus dur car j’avais du temps pour réfléchir. La semaine, pas vraiment de temps pour cela, donc pas vraiment de temps pour déprimer… Donc au final je suis très content de n’avoir pas posé trop de congés récemment.
  • Tinder et compagnie, c’est pas vraiment pour moi: cette solitude, que je vivais mal, j’ai essayé de la combattre en essayant de vite rebondir. Je me disais que c’était une façon de me rassurer, de rencontrer rapidement quelqu’un pour oublier le passé et repartir sur une dynamique positive. Vu que je n’ai pas un boulot qui me fait rencontrer un max de nanas, et que je ne sors pas beaucoup non plus, je me suis dit que les outils informatiques allaient peut être pouvoir m’aider. Grosse désillusion en arrivant sur Tinder, AdopeUnMec et compagnie : pour 100 filles que j’ai « liké » j’ai du avoir 1 ou 2 retours positifs. Et encore, certaines n’ont jamais vraiment discuté en retour. Du coup, l’outil magique que je pensais utiliser pour me rassurer sur mon potentiel de séduction et rencontrer du monde s’est transformé en une usine à frustration… Au final, je ne peux pas dire que les gens que j’ai pu rencontrer sur ces plateformes m’ont déçu, ce n’est pas le cas. Mais c’est plutôt la frustration de voir que finalement je ne plais pas à grand monde, et que c’est très difficile de sortir du lot noyé au milieu des centaines de mecs présents…

Depuis mars, j’ai rencontré 1 personne en passant par ces outils « modernes » de dating. On m’a prévenu qu’il fallait se méfier, car c’est difficile de s’investir directement dans une nouvelle relation juste après une rupture. Et bien pour ma part, ce n’était pas le cas. J’ai eu surement un coup de coeur, un truc qu’on explique pas trop, on sait pas pourquoi ça se passe comme ça, mais ça m’est arrivé. Cette personne n’avait pas un passé facile, des enfants à charge, une vie intense niveau « pro », mais cela ne m’a pas découragé, au contraire. Et il s’est avéré que c’était une personne attachante et assez exceptionnelle… Je me suis lancé à fond dans cette relation naissante, en essayant au maximum d’oublier le passé, et cela a marché. J’ai oublié le passé, grâce à elle. J’ai tourné la page sur mes 7 années passées. Complètement.

Mais… évidemment y a un « mais »… cette histoire n’a pas duré ! Et j’ai aussi souffert un nouvelle fois (vexé de me retrouver de nouveau au point de départ ? attaché ? surement les deux). Encore une fois je me suis posé des questions, sur les raisons de cet échec. Et j’ai toujours pas trouvé de réponses.

En maintenant ?

Et maintenant c’est les vacances pour moi. J’ai du temps pour me reposer, et il faudrait surement que j’arrête de trop réfléchir à ces échecs… et que je fonce. Dans toutes mes relations passées, j’ai toujours marché au feeling, sans réfléchir dans quoi je m’embarquais, sans trop essayer de rechercher un « type » de fille particulier. Et visiblement ce « feeling » n’a pas été gagnant pour le moment. Peut être qu’il est temps de changer ? Peut être pas… 🙂

Join the discussion 13 Comments

  • MrZaow dit :

    Damn…. I feel you.

    Si tu veux un pote Belge, je me porte volontaire sans souci.

  • Kurt Grava dit :

    Salut Niko, je viens de tomber à l’instant sur ton post plus que personnel et je tenais à te féliciter de te livrer sur un tel sujet, respect mec !

    Pense juste à sortir avec tes potes et je pense que lorsque tu t’y attendra le moins ça te tombera dessus sans que tu n’ai demandé quoi que ce soit à quelqu’un ! Le but c’est de profiter, alors fais toi plaisir !

  • Hatom dit :

    Bel article 😉 quand tu veux pour une mousse sur Toulouse 😉

  • Gilles Marquet dit :

    Je suis là mec. J’habite pas loin et dans 10 jours j’aurai aussi une grande maison pour moi tout seul une semaine sur deux. Tu seras toujours le bienvenue.
    Il faut mettre ses périodes de doutes pour s’améliorer, se retrouver pour en sortir meilleur.
    Te livrer ainsi sur ton blog est la preuve que tu avances sans te cacher ce qui te servira forcément pour ton avenir…
    G

  • Niko C dit :

    Merci pour ton commentaire ☺️☺️☺️☺️

  • Leon dit :

    C’est lorsqu’on cherche qu’on ne trouve pas mais (oui y’a un mais) je pense qu’il faut quand même provoquer sa chance, c’est à dire de se bouger à sortir et rencontrer du monde, dire oui à toutes les sorties et propositions, sans avoir en tête de rencontrer qqn mais plutôt pour s’occuper et rencontrer du monde, car ce n’est pas en restant seul chez soit devant la TV qu’on augmente ses chances, et d’un coup, PAFF, on fait connaissance d’une personne avec qui y’a un feeling, bingo !

    • Niko C dit :

      Merci !

      En fait mon article était plutôt tourné sur le questionnement que j’ai eu ya quelques semaines du « pourquoi mes relations se sont terminées comme ça » et pas forcément sur « comment rencontrer de nouvelles personnes »… Mais au final je partage ton point de vue

    • Niko C dit :

      Merci pour ton commentaire !

      En fait ce que j’essaie de faire passer comme idée dans cet article c’est le questionnement du « pourquoi ça n’a pas marché ». Pas trop le « quoi faire pour rencontrer du monde ».

      Pour le reste je suis d’accord avec toi !

      • Leon dit :

        Très complexe car l’homme et la femme sont bien différent et chaque être est bien spécifique, c’est ce qui rend la chose complexe à comprendre mais aussi très intéressante à essayer de comprendre. Ce qui va convenir à qqn ne va pas convenir à d’autres, donc je ne pense pas qu’il faille changer mais plutôt trouver la bonne personne, ça implique quand même de faire des efforts et petits changements (sauf si on tombe sur la perle rare) mais rien qu’il soit trop dure ou trop différents de notre personnalité et vision. Finalement le secret est simple (à dire) c’est LA COMMUNICATION (moins facile à mettre en action), il faut savoir se poser et parler sérieusement, questionner l’autres, savoir écouter, comprendre, et trouver un compromis, bref, ce n’est pas évident.

        D’après ce que je lis, tu étais dans ton monde (ton garage) et tu attendais… « elle » de son coté n’avait visiblement pas cette même vision et attendait/espérait qqc d’autres. Elle n’a pas su te le dire ou peut-être tu n’as pas su écouter, le résultat est que petit à petit un distance s’est créé et pas de lien (objectifs commun) assez fort pour maintenir cet amour. C’est compliqué de toujours garder la passion, l’amour, l’amitié,… dans un couple, ça demande de effort sans cesse et des deux cotés ! Si l’un n’a pas ou plus envie, ça ne sert à rien de lutter seul.

  • Niko C dit :

    yes, merci mec ! 🙂

  • Niko C dit :

    Merci à toi ça fait plaisir ! 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :