Nouveau petit produit en test sur le blog : une enceinte bluetooth convertible, assez originale. Voici mon avis sur la Aukey Bass Station !

Cette petite enceinte bluetooth a la particularité d’être en 2 morceaux : un caisson de basse, et une partie supérieure amovible, qui agit comme enceinte bluetooth autonome. Voici comment se présente cette Aukey Bass Station :

Le carton respecte tout à fait les standards de la marque, avec un emballage en carton recyclé et un dessin du produit assez minimaliste.

A l’intérieur, voici ce qu’on trouve : Les 2 éléments audio (caisson de basse, base supérieure), 2 câbles (USB et jack 3.5mm) et les fascicules classiques pour Aukey.

Les 2 éléments s’assemblent comme ceci  ; on note tout de suite un petit look similaire à des enceintes Philips Fidelio !

Le caisson de basse est en un matériau texturé, une imitation bois, et qui est plutôt bien choisi car il n’attire pas la poussière. Un petit logo Aukey est présent sur la partie basse, c’est un peu dommage mais c’est pas bien grave.

Si on retourne le caisson, on découvre… le haut parleur de basse ! un gros subwoofer est intégré et diffuse les basses directement vers le sol. Il faudra donc faire attention à l’endroit où on posera ce caisson (ne pas le poser sur un tapis par exemple…).

La partie haute comporte toute l’électronique liée au bluetooth, une batterie, et un ensemble de haut-parleurs medium & aigus.

Les specs de cette Aukey Bass Station indiquent qu’elle a 2 haut parleurs de 2 x 7.5W et un subwoofer de 10W, ce qui donnera au final suffisamment de puissance pour sonoriser un salon correctement (mais pas pour faire une soirée clubing chez vous).

Revenons sur la partie haute détachable, elle est plutôt bien finie et jolie. Un mélange de plastique clair & foncé, et un petit panneau de commande qui indiquera si le bluetooth ou si la prise auxilaire 3.5mm est branchée.

 

La poignée supérieure est en caoutchouc mou et robuste, et présente un niveau de finition identique au reste : très bon. On découvre par la même occasion les différents boutons : un bouton de marche arrêt, un bouton volume et le bouton qui permettra l’appairage du dispositif bluetooth. Les boutons cliquent bien, mais font un peu trop « plastique » à mon gout.

Du coté de la tour qui comporte le sub woofer, on note juste un bouton on/off sur la face arrière, ainsi qu’une prise électrique. Et c’est donc cette base qui rechargera l’enceinte bluetooth. On a aussi une ouverture qui aidera à déployer la puissance du subwoofer.

Sur la face arrière de l’enceinte, on découvre la prise jack 3.5mm qui permettra de brancher rapidement n’importe quel appareil filaire, ainsi qu’une prise de charge micro USB, qui ne sert pas à grand chose d’après moi.

La mise en place et l’extraction de la partie haute de l’enceinte est ultra simple, elle se pose et se met correctement en place du premier coup.

On note d’ailleurs la connectique particulière entre les 2 éléments :

Et niveau son, elle vaut quoi cette Aukey Bass Station ?

Et bien c’est pas mal du tout ! Malgré le fait que le standard bluetooth 2.1, le son proposé par cette bass station est plutot bon. Les basses ne sont pas trop extraverties, et laissent de la place aux médiums & aigus. Je l’ai utilisée pendant quelques jours avec mon macbook et smartphone et j’ai trouvé que pour 80 euros, cette enceinte proposait un niveau sonore et une qualité audio tout à fait honorable.

Pas de saturation à très haut volume, des médiums et aigus qui restent tout à fait correct, je n’ai rien à dire de négatif pour un prix pareil. Et petit bonus, le fait que l’enceinte soit détachable permet ensuite d’écouter de la musique dans d’autres pièces que le salon : prendre l’enceinte dans la salle de bain pour de la musique sous la douche, ou même dans la cuisine pour préparer le repas du soir avec son podcast favoris, voir aller dans son jardin bouquiner en musique ! Attention cependant, lorsque l’enceinte est détachée, le caisson de basse ne fonctionne plus. On se retrouve donc avec une toute petite enceinte, qui manque un peu de mordant sur les graves. En mode autonome, on peut espérer 5 ou 6h d’autonomie, ce qui est largement suffisant.

Du coup ce combo est plutôt intéressant : proposer un « bon son » dans son salon et un son correct, partout ailleurs, en déplaçant l’enceinte avec soi. C’est un concept assez peu utilisé jusqu’à présent, et plutôt intéressant je trouve ! Ce n’est pas le meilleur son du moment mais ce côté modulaire plaira surement à pas mal de monde !

Retrouvez cette Aukey Bass Station sur Amazon, pour moins de 80 euros actuellement.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :