Au cours des années, nous accumulons une quantité importante de fichiers numériques… Photos, vidéos, musique, documents importants, emails… Tout ça est en général stocké sur nos disques durs mais… que se passe-t-il si un jour ce disque dur lâche ? (la durée de vie moyenne d’un disque est largement inférieure à 10 ans tout comme les DVDs gravés par vos propres soins). Que se passe-il si son ordinateur est piraté ou si on attrape un virus impossible à enlever ? Ou pire, si on est victime d’un vol ou d’un incendie ? Je vous explique comment je me débrouille pour me protéger contre tout cela !

3717487523_f197ac2fbf_b

En ce moment, je possède presque 2 500 Go (pas loin de 2,5 To) de données : mes montages pour les vidéos de ma chaine YouTube, des séries TV, des films, de la musique, des photos accumulées depuis plus de 10 ans, et toutes sortes de sauvegardes en tous genres (papiers officiels, factures, livres électroniques, applications et restaurations de systèmes informatiques…). Et tout cela ça prend énormément de place. Les gens stockent tout cela en général sur pleins de disques durs, internes ou externe, des disques qu’on balade au fond d’un sac, des clés USBs. On peut les perdre, les faire tomber (aie…ça n’aime pas ça du tout), se les faire voler… Bref, il existe de multiples façons de perdre complètement le contenus des disques.

Certaines infos, si je les perds, ce n’est pas bien grave (films & séries…), mais si je perds mes photos, je pleure… Personne ne pourra me les rendre, et on est souvent très attaché à celles ci. Donc j’ai mis en place différentes choses afin d’éviter le drame et de faire une sauvegarde de tout, et je vous ai tourné une petite vidéo pour expliquer tout ça :

En résumé :

– Je n’ai pas de disques durs qui trainent partout, au fond des tiroirs. J’ai réussi à faire une installation propre à base d’un seul & unique NAS (ce modèle: Synology DS-212J qui convient parfaitement pour un foyer), qui possède 2 disques dur : le premier disque est en permanence dupliqué sur le second, ce qui veut dire que je n’ai (peu) de risque de perdre mes données en cas de panne (il est peu probable que les 2 disques lachent en même temps). Ce NAS est accessible partout à l’intérieur de mon appartement (via wifi ou ethernet), depuis tous mes appareils (mac/pc/android/ios/chromebook) et donc c’est une sauvegarde parfaite pour les photos & fichiers multimédia (audio, vidéo). 2 killer features que j’adore : ma télévision peut accéder directement aux films stockés dessus, et ce petit NAS télécharge automatiquement toutes mes séries, la nuit, quand je dors !

– Ensuite, mon mac réalise tout seul une sauvegarde via un service super pratique appelé « TimeMachine » ; il sauvegarde à n’importe quel moment (et de façon transparente) le contenu de mon disque dur de la machine de travail. Je me pose pas de questions, c’est automatique. La sauvegarde TimeMachine est une fonctionnalité proposée par mon NAS (à noter qu’il est possible de se faire un TimeMachine low-cost avec un Raspberry Pi !)

2123900

– Mais… on est jamais à l’abris d’un cambriolage (ou d’un incendie) ; si quelqu’un rentre chez moi et me pique le NAS, je suis cuit, je perds tout ! Donc j’ai été prudent et je fais des copies de mes fichiers les plus importants sur un petit disque externe que je cache sur mon lieu professionnel. Aucun risque que je me fasse piquer mes données chez moi + au boulot en même temps !

– Mon coté parano m’a aussi fait tester (et approuver) un service de stockage en ligne appelé Amazon Glacier ; il s’agit d’un service payant (mais qui ne coûte pas grand chose… pour moi c’est 2,5€ par mois en moyenne ) qui me permet de sauvegarder mes fichiers important du NAS, sur des serveurs d’Amazon (en Europe à priori). Ces fichiers sont bien entendu encryptés et en théorie, personne d’autre que moi peut y accéder. Là où Amazon Glacier est malin, c’est que la première sauvegarde est très lourde et longue (ça dépend de votre connexion internet…) mais qu’ensuite, le système n’envoie que les fichiers modifiés par rapport à la dernière sauvegarde (à la sauce TimeMachine). Du coup, je fais cela chaque nuit, et c’est complètement transparent pour moi. Pas besoin d’y penser, tout est automatisé. A noter que je ne sauvegarde pas mes séries et films sur ce service, uniquement mes photos et fichiers importants.

– Pour terminer, je suis aussi un gros utilisateur de cloud, comme Google Drive, OneDrive, Mega et surtout DropBox. J’ai des comptes ouverts partout et j’y stocke les fichiers du quotidien (photos, magasines, ebooks, fichiers à transférer d’un ordi à une tablette, etc…). J’ai aussi toute ma musique sur Google Play Music, super pratique car je peux l’écouter partout, sur toutes mes machines !

Voila, j’espère que ce dossier vous aura plus, et qu’il vous aura permis de supprimer tous les disques durs qui encombrent vos bureaux, tiroirs & compagnie et de faire une sauvegarde propre et efficace de vos fichiers !

 

Bonus : les deux disques dur installés dans mon NAS sont de « gros » disques: WESTERN DIGITAL WD Red WD40EFRX – 4 To

  • Pour moi, il y a vraiment deux choses à bien distinguer au niveau des backups

    1) La redondance : la redondance des données est le meilleur moyen de ne pas les perdre. En local, un simple Raid peut déjà aider, un NAS est un gros plus mais n’empêche pas le vol ou l’incendie. Dans mon cas, j’ai une simple Raspberry Pi avec un slot fixe et un slot amovible. Une fois par semaine, je plugge mon deuxième disque sur le slot amovible et j’ai un script qui fait un rsync entre les deux. Une fois fini (quelques minutes), je range ce disque dans une pièce différente et déconnecté. Une fois par mois, ce disque est synchronisé sur le même système chez mes parents. (le diff est rarement violent). Pourquoi je ne laisse pas le deuxième disque sur le système ? En cas d’orage, si mes deux disques sont branchés, les deux disques crament. En cas de vol, il me reste le troisième backup.

    2) Le deuxième aspect : la sécurité. Si tu ne chiffres pas tes données côté client, tes données NE sont PAS sécurisées dans le cas d’un hébergement chez un tiers. Si une autre personne que toi possède tes clefs privées, ta sécurité est illusoire. La couche SSL sécurise le transport mais pas le lieu de stockage des données (qui peut être une société qui donne accès à la NSA ou autre administration). Pour mes données sensibles, j’utilise Sparkleshare qui permet de créer un repository sécurisé et à chaque fois que je pousse des données sur le serveur distant, les données sont chiffrés sur mon poste avant envoi vers les serveurs. Si je regarde Amazon Glacier, j’ai pas tout lu, mais à priori, ils chiffrent tes données sur leurs serveurs quand tes fichiers sont au repos…. donc, ils ont moyen de les déchiffrer puisque c’est eux qui les chiffrent et les autres données sont en clairs sur les serveurs. Après, je pars du principe que si c’est vraiment sensibles, tu n’héberges pas chez un tiers.

    Bien entendu, pour le point 1, tout dépend de la taille des données. J’en suis à moins de 2 To. Pour des données plus grandes, je pense que deux NAS Synology, posés à deux lieux géographiques différents, sont largement suffisants.

    My 2 Cents

    • Merci pour ce commentaire ! En effet pour Amazon c’est important de regarder ce qui se passe au niveau du cryptage. Il me semble que mes infos restent en Europe, c’est déjà ça… Et ensuite pour les histoires de cryptage faut que je regarde je ne me souviens plus de ce qui a été fait 😉 il me semble que c’est moi qui défini une clé et que je ne l’ai pas communiquée à Amazon. Mais je peux me tromper.

  • Merci pour ton article ! C’est toujours intéressant de voir comment les autres gèrent leurs sauvegardes. As-tu essayé déjà un service comme Blackbaze ?

    J’ai également réalisé un article de ce genre récemment, si ça t’intéresse ! http://www.antoineguilbert.fr/ma-methode-pour-sauvegarder-mes-donnees/

    • Merci 😉 Backblaze me paraissait plus compliqué à utiliser que Amazon Glacier, du coup j’ai préféré le second… Intégré parfaitement à l’univers Syno, pas cher, efficace… du coup j’ai pas poussé mes expérimentations plus loin.

      Dans ton article tu parles de faire un backup de ton timemachine, mais dans quel but ? le time machine n’est-il pas déjà le back up de ta machine ? personnellement, le time-machine de mes 2 macs ne contient aucune « data » importante (uniquement les données sur le bureau, projets à court terme, et les applications). Du coup, je me suis dit que c’était un élément qui n’était pas indispensable à avoir en 3 endroits différents.

  • Tibimac

    Merci pour ton article, je vais regarder un peu plus Amazon Glacier, car j’étais plutôt parti vers OVH Cloud mais je n’ai encore rien m’y en place car ce n’est ni simple ni clair. Si Amazon Glacier est vraiment si peu cher et simple, ca peut être mieux au final !
    Si ca t’intéresse j’ai également fait un article sur ce même sujet : http://blog.tibimac.com/2015/05/sauvegarder-ses-donnees-ma-methode/

    • Merci pour ton article, très intéressant !

%d blogueurs aiment cette page :