Mon test de la Nexus 7, première tablette de Google

Annoncée à la Google I/O 2012 en juin, et en partenariat avec Asus, la tablette Android appelée Nexus 7 a fait son apparition aux USA à un prix plancher de 199$ (et 200€ chez nous). Comme vous le savez, l’iPad domine le marché des tablettes malgré quelques tentatives réussies de Samsung, Asus ou encore Amazon mais il manquait toujours un petit quelque chose d’après les consommateurs qui préféraient toujours au final l’iPad. Du coup, cette Nexus 7 arrive avec la toute dernière version d’Android, la 4.1 aka Jelly Bean, mise à jour « de la maturité » pour Android.

J’ai craqué il ya 2 semaines pour cette petite tablette, achetée à la Fnac et je vais donc vous donner mon avis celle ci, après de longues utilisations intensives. A noter que pour l’achat de cette tablette vous avez un crédit de 20 euros offert sur votre compte Google Play Store ainsi que le film Transformer 3 en qualité DVD.

Caractéristiques

Sur le papier, voici les caractéristiques : écran IPS Corning Glass de 7″ avec une résolution HD de 1280×800 (densité de 216 ppp). On retrouve bien évidemment pour OS Android 4.1.x Jelly Bean et pour processeur le très récent quad-core Nvidia Tegra 3 qu’on a pu déjà découvrir dans les différentes tablettes Asus ou encore dans des smartphones comme le HTC One X. Pas de 3G ou de 4G, mais WiFi b/g/n, Bluetooth, NFC, accéléromètre, gyroscope, boussole, GPS intégré (ce qui est plutôt rare sur une tablette juste WiFi) et une batterie de 4325mAh. Pas d’appareil photo intégré, mais une caméra visio de 1,2 Mégapixels assurant ainsi de la visio HD. Pour la mémoire, on notera une RAM de 1Go et un espace de stockage de 8Go ou 16Go, pas de port mémoire externe. Tout ceci est compris dans un boitier de taille de 198,5x120x10,45mm pour 340g.

Un point important que vous avez surement noté la « non présence » de 3G & d’appareil photo, et aussi d’extension de mémoire (via port SD). Ceci est dû à la volonté de Google/Asus à propose un prix ultra-agressif pour sa tablette ; à noter que le reste des composants (dont l’écran !) est digne du meilleur haut de gamme du monde android. La version 8Go est positionnée au prix ultra-agressif de 199$ alors qu’il faudra s’acquitter de 249$ pour la version 16Go. La tablette est déjà disponible dans certains pays européens, aux USA & Canada, en Angleterre et en Australie. Par contre, elle est interdite à la vente en Chine.

Design

Gros scoop : la tablette est rectangulaire (!!!!!!) et la première impression quand on la prend en main c’est son poids & sa qualité de finition. J’ai été très surpris de retrouver vraiment une qualité proche des tablettes haut de gamme Asus et marques concurrentes. Le tour de la tablette en metal chromé ou argenté, l’arrière qui est recouvert d’une matière très agréable au touché et légèrement anti-dérapante donne vraiment envie de garder l’objet en main.
Je suis vraiment satisfait par la prise en main de la Nexus, qui permet d’être tenue à 1 main dans toutes les circonstances : pas besoin de prendre appui sur sont avant bras, sa cuisse ou son genou pour la tenir lors de séances de lectures ou de surf prolongées. Le bras ne fatigue pas et nous sommes à des années lumières au niveau confort « musculaire » si on compare la façon dont on doit tenir un iPad ou une tablette 10 pouces sous android.
Les boutons physiques (on/off et boutons volumes) tombent bien sous les doigts malgré le fait qu’ils sont situés tous au même endroit. Un peu d’apprentissage sera nécessaire pour le pas les confondre.
La face avant de la tablette est totalement dénuée d’inscriptions & de marque, ce qui lui donne un aspect très sobre et classe. Au dos, nous avons une inscription Nexus et Asus, plutôt bien intégrées et proche du haut parleur. D’ailleurs le haut parleur n’est ni très bon, ni très mauvais : il fait son travail sans pour autant nous déboucher les oreilles par sa puissance ou qualité.
Point important : l’écran, d’une résolution « hd » de 1280 x 800 est impressionnant ; sa luminosité est plutôt bonne et la finesse des pixels est clairement bluffante. Les angles de visions sont bons, sa réactivité aussi et je ne vais pas pouvoir vous en dire plus car je ne suis pas un grand expert des écrans et de leurs caractéristiques techniques.

En utilisation

Alors tout de suite au but : dans l’utilisation de tous les jours, le processeur Tegra3 de la Nexus 7 est une merveille. Il n’est pas le plus rapide sur le papier niveau performances pures, mais il rempli son rôle avec merveille et propulse la tablette à toute vitesse. Photos, video, surf sur internet, j’ai vraiment été bluffé par sa rapidité. Mes éléments de comparaison sont un Galaxy Nexus (1.2Gh en dualcore) et ma Transformer TF101 (Tegra 2) ; au final la tablette ultra-fluide, bien plus rapide pour lancer les applications, afficher photos & videos.
Niveau jeu, une fois de plus le Tegra 3 montre que c’est un bon choix car plusieurs jeux sont parfaitement adaptés pour lui.

Je connaissais déjà Android 4.1 (Jelly Bean) sur mon Galaxy Nexus, et donc je n’ai pas bénéficié de l’effet « waou » de l’interface en allumant la tablette Nexus. Il faut quand même noter que les progrès de cette version sont quand même importants et que le « Project Butter » rend le système Android très très très fluide.

Le système de reconnaissance vocale a été un peu amélioré pour nous français, et il est possible à ce dernier de fonctionner en local et donc hors ligne. À côté, Google a aussi maintenant Voice Search, la réponse de Google à Siri ! Voice Search va fournir des réponses factuelles à des recherches comme « quel temps fait-il à New York » ou « qui va gagner l’Euro 2012″ » ou « quelle est la hauteur du Mont Blanc ». Ces recherches peuvent être dictées vocalement, et un assistant vous lit les résultats ; par contre, sur ma nexus 7 ces fonctions ne sont pas encore activées visiblement. Les notifications ont été aussi améliorées avec maintenant une petite pré-visualisation et une option permet maintenant d’effacer toutes les notifications, d’un coup.

Google Now (mon coup de coeur !!) fait son apparition, il s’agit d’une série de fonctions prédictives de recherche liée à votre activité quotidienne. En gros, Google se base sur vos données et essaie de vous donner toutes les informations liées. Reprenant le principe de Siri mais avec lequel vous deviez lancer les recherches, Google Now vous propose par défaut une série d’informations pratiques sous forme de « cartes » en fonction de vos informations. Du coup, avant même de poser une question, vous avez déjà accès à vos informations pratiques. En gros, il suffit d’utiliser son appareil et Google Now se charge des cartes (Trafic, RDV, Météo, Vol, Transports en commun, Sports, etc…). Plus vous utiliserez votre appareil et mieux Google Now se portera.

Chrome est désormais le navigateur officiel d’Android et fonctionne très bien. Il se synchronise avec chrome version bureau (favoris, mots de passes…) et très agréable à utiliser. Attention, flash n’est plus supporté…
Niveau automie, Asus et Google vous proposent une batterie interne de 4325mAh en nous promettant 9h de lectures de vidéos HD, 10h d’internet, 10h d’eBooks et 300h de veille. Je pense que cette mesure est réaliste.

Conclusion

De mon point de vue, cette tablette est vraiment excellente. J’ai laissé totalement de côté mon Asus Transformer TF101 pour cette petite bombe, qui est plus confortable à l’utilisation au quotidien : plus légère, plus compacte, plus rapide et sexy. L’écran est magnifique, les performances très bonnes, l’OS me plait et il est parfaitement fluide.

Evidemment face à l’iPad, cette tablette a de gros avantages (prix, poid et taille pour la mobilité) et je me vois bien la garder toujours avec moi dans la journée (alors qu’une tablette 10 pouces on la laisse plutôt chez soit, à côté du canapé). L’argument du prix est massif: pour 200 euros vous avez une tablette qui rivalise avec l’iPad niveau hardware et qui vaut entre 2 et 3 fois moins chers (donc on peut envisager de la renouveler plus souvent ?). Niveau inconvénients, on revient une fois de plus sur la faiblesse relative du PlayStore de Google : moins d’applications adaptées aux tablettes, et moins de contenu : par exemple, pas de magazines pour l’instant en France…
Vous l’aurez compris, je ne peux que vous recommender l’achat de cet appareil ! Préférez cependant la version 16 Go, car l’espace disque se remplit vite lorsque vous installez quelques bons jeux !!!
%d blogueurs aiment cette page :